Circulation alternée : Hidalgo en appelle à Valls

  • A
  • A
Circulation alternée : Hidalgo en appelle à Valls
@ Brendan Smialowski/AFP
Partagez sur :

POLÉMIQUE - Dans une lettre adressée au Premier ministre, la maire de Paris demande une modification de la réglementation pour rendre automatique la circulation alternée en cas de pollution.

Anne Hidalgo persiste et signe. Après avoir essuyé deux refus pour la mise en place de la circulation alternée en Ile-de-France pour les journées de jeudi et vendredi en raison de la pollution, la maire de Paris a adressé samedi une lettre ouverte à Manuel Valls pour demander une modification de la réglementation.

Accélérer la procédure. Anne Hidalgo demande au Premier ministre que l'arrêté interpréfectoral qui régit la mise en oeuvre de la circulation alternée soit "revu afin de rendre automatique" sa mise en place, dès lors que le seuil d'alerte est atteint le jour même avec une nouvelle prévision pour le lendemain, ou bien dès lors que le phénomène de pollution est considéré comme persistant" (deux jours de dépassement du seuil d'information constatés suivis de deux jours de prévision).

Ne plus recourir au collège d’experts. Actuellement, cette mise en place est possible, mais pas automatique. Il appartient à un collège d'experts de se prononcer, une fois les prévisions de pollution connues. Anne Hidalgo demande la simplification de cette procédure: "La prévision d'Airparif étant connue dès 11 heures, cette mesure pourrait être annoncée dès la mi-journée pour le lendemain, sans recours au collège d'experts qui est nécessaire aujourd'hui et qui retarde la prise de décision et les annonces potentielles".

Hollande en arbitre, Royal pose des "si". La circulation alternée a provoqué une vive polémique entre la mairie de Paris et les élus écologistes d’un côté, la ministre de l’Ecologie de l’autre. Au point que François Hollande a dû se poser en arbitre, vendredi, depuis un conseil européen à Bruxelles. En fin de journée vendredi, Ségolène Royal semblait ouvrir la voie à un compromis. La ministre de l'Ecologie a ainsi annoncé que la circulation alternée serait mise en place dans la capitale, mais seulement lundi et à condition que "le niveau de pollution ne baisse pas pendant le week-end".

Royal extérieur AFP 1280

© AFP/ CHARLY TRIBALLEAU

Passe d'armes Duflot/Royal. La circulation alternée a aussi donné lieu à une violente passe d'armes entre Ségolène Royal et Cécile Duflot, vendredi matin. La ministre de l'Ecologie avait justifié sur Twitter le refus de l'Etat de la mettre en place, assurant qu'il n'était "pas raisonnable (d')imposer si vite cette galère à la banlieue", et qu'il fallait "demander d'abord aux Parisiens de prendre transports et bus électriques".

Des propos qui ont fortement irrité l'ancienne ministre Cécile Duflot. "J'ai lu les messages de Ségolène Royal qui dit qu'on ne peut pas créer du trouble pour les gens qui vont prendre leur voiture. Mais ça fait quatre jours qu'il y a cette demande !", a réagi la députée EELV de Paris sur Europe 1. "Ne pas mettre en place la circulation alternée, c'est de l'inconscience écologique", a tranché l'élue de Paris. La réponse de Ségolène Royal sur Twitter ne s'est pas fait attendre: "Qu'est ce qui a été fait de concret dans la circonscription où elle (Cécile Duflot, ndlr) est élue pour le transport propre tous les jours ?"





Circulation alternée refusée à Paris : Duflot...par Europe1fr