Les cinq choses à retenir du nouveau gouvernement Valls

  • A
  • A
Les cinq choses à retenir du nouveau gouvernement Valls
@ MaxPPP
Partagez sur :

BILAN - L’exécutif a choisi un "anti-Montebourg" à Bercy, et fait confiance à la jeune garde socialiste.

Mardi, sur le perron de Matignon, Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de l’Elysée, a annoncé la composition du nouveau gouvernement Valls. Europe1.fr revient sur les cinq faits marquants de cet épisode politique.

>> A LIRE AUSSI - Gouvernement Valls II : la liste intégrale

Macron à l’Economie, un signe fort

RTX18PIW
Au cœur de l’été, l’influent Emmanuel Macron quittait son poste de conseiller économique du président "pour mener des projets personnels dans les domaines de l'enseignement et de la recherche". Réaction du chef de l’Etat lors de son pot de départ : "beaucoup de gens vont être contents qu'il parte, car les hausses d'impôts, c'était lui !" Au-delà de la boutade, le banquier Emmanuel Macron était, pour beaucoup à gauche, le véritable initiateur de la politique sociale-réformiste menée par François Hollande. Le nommer à la place d’Arnaud Montebourg est donc aussi, pour l’exécutif, une façon de dire aux frondeurs du PS que le cap fixé ne variera pas d’un iota, bien au contraire. En témoigne la réaction du communiste Pierre Laurent, pour qui "politique annoncée" est "plus droitière que jamais, symbolisée par l'arrivée d'Emmanuel Macron, homme-clé des banques et de la finance".



Y-a-t-il des surprises dans ce nouveau...par Europe1fr

>> A LIRE AUSSI - Emmanuel Macron, la "surprise" du remaniement

Des inconnus en première ligne

maxnewsworldthree515667
Contraint de remanier après les sorties tapageuses d’Arnaud Montebourg et Benoît Hamon, Manuel Valls et François Hollande ont profité de l’occasion pour renouveler leur casting gouvernemental et insuffler du sang neuf. Parmi les entrants figurent en effet des inconnus du grand public, et ils ne nous en voudront pas. Qui avait entendu parler de Patrick Kanner (photo), nouveau ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports ? Et Ségolène Neuville, désormais secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion ? Pascale Boistard ? Carole Delga ? Myriam El Khomri ?

La montée en force des quadras

Najat Vallaud-Belkacem

© MaaxPPP

A 36 ans, Emmanuel Macron est le plus jeune ministre de l’Economie de la 5e République. Loin d’être anodin. Alors que la rentrée des classes approche à grand pas, avec son lot de problèmes liés à la réforme des rythmes scolaires, le nom du remplaçant de Benoît Hamon était très attendu. Et c’est Najat Vallaud-Belkacem, 37 ans, qui a été choisie. Ce qui agace considérablement l’opposition. Pour palier au départ d’Aurélie Filippetti, très contestée par les milieux culturels, c’est là encore une quadragénaire qui va relever le défi : Fleur Pellerin, qui quitte donc son poste au Commerce extérieur pour le plus prestigieux poste de la Culture. Et on n’oublie pas non plus Sylvia Pinel, ministre du Logement à 36 ans.

>> A LIRE AUSSI - Najat Vallaud-Belkacem, la promotion de la bonne élève

Les écologistes restent à l’écart, pas les radicaux

COSSE_930x620
Emmanuel Cosse, patronne d’Europe Ecologie – Les Verts avait assuré lundi que "les conditions (d'une participation au gouvernement) n'était pas réunies en avril, elles le sont encore moins aujourd'hui". Un doute subsistait néanmoins, notamment autour de l’ambitieux Jean-Vincent Placé, pressenti pour intégrer le nouveau casting gouvernemental. Mais le sénateur de l'Essonne a lui même annoncé sur son compte Twitter que la position de son parti serait belle et bien respecté.

Jean-Michel Baylet, lui, a coupé l’herbe sous les pieds de Manuel Valls. Un peu plus d’une heure avant l’annonce officielle du nouveau gouvernement, le président du Parti radical de gauche (PRG) a annoncé que les trois ministres PRG actuels conservent leurs postes. "Sylvia Pinel sera maintenue dans sa responsabilité de ministre du Logement et des Territoires. Thierry Braillard reste secrétaire d'Etat aux Sports, Annick Girardin reste aussi dans ses responsabilités de secrétaire d'Etat à la Francophonie", a-t-il affirmé, interrogé par la presse à la sortie d'un bureau national.

De jeunes ministres

fleur pellerin
Parmi les ministres de plein exercice, 25% ont 40 ans ou moins : Emmanuel Macron (36 ans), Najat Vallaud-Belkacem (36 ans), Sylvia Pinel (36 ans) et Fleur Pellerin, qui aura 41 ans le 29 août prochain. La moyenne d’âge global est de 54,9 ans. A noter également que la parité, engagement de campagne de François Hollande, est une nouvelle fois respectée avec huit hommes et huit femmes.

>> Revivez l'annonce du nouveau gouvernement Valls



L'annonce du nouveau gouvernement Vallspar Europe1fr