Chute de popularité pour Macron : "c'est la France des classes moyennes qui a exprimé sa contestation"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La chute de six points d'Emmanuel Macron dans l'opinion des Français serait à chercher du côté des classes moyennes dont les critiques se cristallisent autour de "la question du pouvoir d'achat".

Le doute est-il en train de s'installer sur l'action de l'exécutif ? Avec une chute de six points de la popularité d'Emmanuel Macron au mois de janvier dans le baromètre Ifop-JDD, le chef de l'État se retrouve à 44% d'opinions positives et son Premier ministre Édouard Philippe, à 46%. La cause probable de cette baisse ? Les inquiétudes autour du pouvoir d'achat, selon Frédéric Dabi, directeur adjoint de l'Ifop interrogé par Europe 1.

Le pouvoir d'achat, l'enjeu des classes moyennes. "Emmanuel Macron chute assez lourdement et quand on regarde les catégories au sein desquelles il recule le plus, c'est clairement la France des classes moyennes qui a exprimé sa contestation. Quand on regarde les raisons pour lesquelles le président connaît cette chute, c'est l'enjeu du pouvoir d'achat qui monte de plus en plus auprès des Français. C'est le sentiment que tout augmente, le sentiment que ce que le gouvernement a donné d'un côté, il va le reprendre de l'autre en impôts". 

"Pour la première fois, on voit une sorte de grille de critiques qui émerge. Par exemple, cette question du pouvoir d'achat remet en doute la solidité et la croyance dans la capacité d'Emmanuel Macron à transformer le pays."