Christophe Borgel en colère contre les détracteurs de la primaire

  • A
  • A
Christophe Borgel en colère contre les détracteurs de la primaire
"J'espère que ce soir on aura tout validé", a conclu Christophe Borgel pour évoquer les résultats.@ AURORE MARECHAL / AFP
Partagez sur :

Le président du comité d'organisation de la primaire élargie du PS a dénoncé ceux qui "cherchent à la décrédibiliser", à droite comme à gauche.

"Qu'est-ce que c'est que cette polémique ? Il y a un candidat qui a contesté un bureau de vote ? Vous avez vu un problème dans un bureau de vote ?", a lancé Christophe Borgel à la presse en arrivant à la réunion du groupe socialiste élargi à des écologistes réformistes à l'Assemblée nationale. "Est-ce que la participation a été gonflée ? Quand à 70% des bureaux de vote remontés on annonce 1,2 million, puis à 79% 1,4 (million), puis à 95% au dessus d'1,6 million, est-ce qu'il y a une inflation? Non. Il n'y a pas d'incohérence", s'est-il défendu.

Aucune manipulation. "Hier (lundi), il y a eu une erreur humaine, je l'ai reconnu tout de suite. Est-ce que vous devez entretenir la polémique?", a-t-il demandé aux médias, en répétant : "il n'y a strictement aucune manipulation". J'en veux à nous (sic) parce qu'il y avait une erreur qui méritait une interrogation. J'en veux aussi à ceux qui en dehors de tout élément factuel, ont entretenu l'idée qu'il y avait une manipulation", a poursuivi Christophe Borgel.

"Plus de votants qu'ils ne l'espéraient". Selon lui, "ce n''est pas parce que Monsieur Accoyer (secrétaire général de LR) et Monsieur Mélenchon disent qu'il y a eu manipulation que leur parole vaut quelque chose. Ça montre que à droite comme du côté de Mélenchon cette primaire a amené plus de votants que ce qu'ils n'espéraient". "J'espère que ce soir on aura tout validé", a-t-il conclu pour évoquer les résultats, relevant que la droite à l'issue de sa primaire n'avait publié ses résultats définitifs que dans la nuit de mercredi à jeudi suivant le 1er tour.