Christian Paul : "Je n'ai pas très envie de joindre ma voix" à la motion de droite

  • A
  • A
Partagez sur :

Le chef de file des frondeurs ne se joindra pas à la motion de censure déposée par Les Républicains et l'UDI. 

INTERVIEW

Christian Paul a dévoilé la stratégie des frondeurs pour tenter de contrer le recours à l'article 49-3 annoncé par le gouvernement. Interrogé par Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1, Christian Paul s'est prononcé dans un premier temps pour une motion commune aux partis de gauche en désaccord avec la loi Travail. 

Non à la droite. Alors qu'une motion de censure est sur le point d'être déposée par Les Républicains et l'UDI, le député de la Nièvre a tenu à éclaircir sa position : "Pour qu'il y ait une motion qui conduise à bloquer la loi Travail et à bloquer le gouvernement, il faut 289 députés" a débuté le parlementaire. "Quand je regarde les programmes de la droite - notamment ceux d'Alain Juppé ou de François Fillon, je n'ai pas très envie de joindre ma voix à ceux de députés qui veulent supprimer des centaines de milliers d'agents publics", critiquant au passage ces responsables qui "veulent profiter de la brèche que constitue la loi El Khomri pour faire davantage s'ils viennent aux responsabilités". 

Changement de gouvernement. "Je n'ai pas peur de prendre ma responsabilité" a martelé Christian Paul. Avant de préciser plus avant son opposition : "Je pense que ce gouvernement a divisé la gauche, les Français, et qu'il est temps d'en changer".