Christian Jacob : "Quand on cible la racaille, on ne s'adresse pas aux Français"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le président des députés LR, qui dénonce la phrase d'Emmanuel Macron sur les "fainéants", a refusé tout parallèle avec la sortie polémique de Nicolas Sarkozy lors des émeutes de 2005.

Interrogé sur la grogne des présidents de région, qui ont claqué la porte de la conférence des territoires pour protester contre les économies demandées par la majorité, le président de groupe des députés LR s'est emporté face à "l'attitude du président de la République".

"Choquant." "Je ne reviens pas sur les phrases sur les ouvriers de Gad qui sont 'illettrées', (...) les 'fainéants' et les 'cyniques'", a raillé au micro du Grand RDV d'Europe 1 le député de Seine-et-Marne. "Vous vous rendez compte de la violence des propos d'un président de la République ? C'est assez choquant", a lancé Christian Jacob, qui a officialisé plus tôt son ralliement à Laurent Wauquiez.

"On ne s'adressait pas aux Français." Interrogé néanmoins sur la sortie du "Karcher" et des "racailles" de Nicolas Sarkozy lors des émeutes en banlieue en 2005, le patron des députés LR a réfuté tout parallèle polémique. "On ne s'adressait pas aux Français. Quand on cible la racaille, on ne s'adresse pas aux Français, mais aux délinquants. Là, c'est à l'ensemble des Français", qu'Emmanuel Macron s'adresse, a estimé Christian Jacob.