Chômage : Sapin "n’avait pas vu ça depuis plus de deux ans"

  • A
  • A
Chômage : Sapin "n’avait pas vu ça depuis plus de deux ans"
Michel Sapin, ministre du Travail.@ MAXPPP
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le ministre du Travail se félicite de la baisse du chômage. Mais prévient que l'inversion de la courbe n'est pas pour tout de suite.

L’INFO - Enfin une bonne nouvelle pour François Hollande ! Confronté à une impopularité record et au ras-le-bol fiscal des Français, le président a dû écouter avec le sourire Michel Sapin annoncer les chiffres du chômage du mois d’août : 50.000 demandeurs d’emploi de catégorie A en moins par rapport au mois précédent, soit une baisse de 1,5%. Une première depuis 2011.

>> A LIRE AUSSI : 50.000 chômeurs de moins en août, une première depuis avril 2011



"Il se passe quelque chose de très positif sur...par Europe1fr

"On n’avait pas vu ça depuis plus de deux ans". Parce qu’il faut bien profiter des bons moments, Michel Sapin assure qu’"on n’avait pas vu ça depuis plus de deux ans. Ce n’est pas un chiffre isolé, il y a une reprise de l’embauche, une diminution des licenciements économiques, des fins d’intérims, des fins de CDD. Il se passe quelque chose de très positif sur le marché du travail". Mais ce fidèle du président de la République sait bien que rien n’est joué pour autant, et que son ami de 30 ans a encore du pain sur la planche pour pouvoir annoncer l’inversion de la courbe du chômage d’ici la fin de l’année, son objectif.

130806OFR3409

Pas d’euphorie au gouvernement. Le ministre du Travail ne souhaite pas pour autant s’enflammer après cette embellie sur le marché de l’emploi. Quelques minutes après l’annonce de ces chiffres, Michel Sapin a en effet assuré sur Europe 1 qu’il restait "prudent car [il] ne considère pas que ce très bon chiffre du mois d’août serait l’amorce de l’inversion de la courbe du chômage. C’est une bataille dans la durée. Moi je veux plusieurs mois de suite de baisse du chômage pour pouvoir dire aux Français : ‘ça y est, la courbe s’inverse ‘", a-t-il prévenu.

"Pas encore l’inversion donc il faut continuer". Interrogé sur le fait que 70.000 chômeurs ont disparu des listes de Pôle emploi pour défaut d’actualisation - un chiffre bien au-dessus de la moyenne -, Michel Sapin rappelle qu’ "en même temps les radiations ont aussi diminué. Il y a beaucoup de mouvements dans tous les sens. La réalité des choses, c’est que dans ces périodes de reprise économique, il peut y avoir quelques mouvements aléatoires d’un mois sur l’autre. Quand vous ne vous réinscrivez pas au chômage, c’est aussi peut-être parce que vous avez trouvé un emploi. Et donc le fait qu’il y ait une reprise importante des embauches en juillet et en août peut aussi être à l’origine de l’explication d’une grande partie de ces chiffres." Et le ministre du Travail de conclure, histoire de marquer les esprits : "au total, c’est une baisse du chômage. Au total, ce n’est pas encore l’inversion donc il faut continuer et se mobiliser."