Chômage : "la première bataille, celle de l'inversion, est gagnée"

  • A
  • A
Chômage : "la première bataille, celle de l'inversion, est gagnée"
@ MAXPPP
Partagez sur :

RÉACTION - L'Elysée aussi s’est félicité des bons chiffres du mois d’octobre, avec 20.500 chômeurs en moins.

L'INFO. Le chiffre était très attendu. Le nombre de demandeurs d'emploi sans activité a chuté de 20.500 en octobre en métropole et s'élève désormais à 3,27 millions. Ces chiffres "confirment que la bataille pour l'emploi peut être gagnée", a commenté François Hollande dans la foulée. "L'inversion de la courbe du chômage est désormais amorcée. Avec la diminution en octobre de 20.500 du nombre des chômeurs, un premier résultat est acquis. Il est conforme à l'engagement que j'avais pris pour la fin de cette année", se félicite le chef de l'Etat dans un communiqué.

>> A LIRE AUSSI : 20.500 chômeurs de moins en octobre

Encore "du chemin à parcourir". En incluant les inscrits à Pôle emploi exerçant une activité réduite, la tendance reste toutefois fortement négative, avec 39.600 inscrits supplémentaires (4,88 millions au total), selon les chiffres publiés jeudi par le ministère du Travail. "Cela ne veut pas dire que tout est réglé", a réagi Michel Sapin jeudi soir sur Europe 1. "C'est le résultat d'une politique, d'une volonté et c'est un résultat tangible", a-t-il poursuivi. "La première bataille, celle de l'inversion, est gagnée. Il faut que cette inversion soit durable", a conclu le ministre du Travail.

Bartolone salue "une bonne nouvelle". Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, s'est réjoui dans un billet poste sur son blog de cette baisse du chômage. "Cette bonne nouvelle doit permettre de réinstaller la confiance", écrit-il. Avant d'ajouter : "C’est toute la France qui doit s’en réjouir.



Benoist Apparu relativise. Le député UMP Benoist Apparu a pour sa part apporté quelques bémols à ces bons chiffres. "C'est une très bonne nouvelle, mais la question qu'on se pose tous est de savoir si cela sera durable ou si c'est un accident de parcours", a-t-il confié à Europe 1." Autrement dit, cette baisse du chômage est-elle due à une augmentation des emplois subventionnés, ou est-ce le signe d'une véritable reprise économique qui créé de vrais emplois ?", s'est-il interrogé.

Un engagement de Hollande. Cette baisse du chômage constitue un bol d'air pour l'exécutif. A quelques heures de la publication de ces statistiques, François Hollande avait semé le trouble jeudi matin en laissant entendre qu'il ne parviendrait pas à inverser la courbe du chômage dès la fin 2013, avant de réaffirmer peu après cet engagement qu'il s'était fixé en septembre 2012.

123, sur le même sujet

LE CHIFFRE - 20.500 chômeurs de moins en octobre

ENQUETE - Pôle emploi ne permet pas toujours de trouver...un emploi

INFO - Le CDD de moins d'un an a le vent en poupe

ZOOM - Les chômeurs n’ont jamais autant travaillé