Chirac : la mise au point du juge Halphen

  • A
  • A
Chirac : la mise au point du juge Halphen
Partagez sur :

"Je trouve ça un peu fort qu’on nous dise : ‘vous avez mis trop de temps’", s’est insurgé Eric Halphen samedi sur Europe 1.

"Je crois que si on avait pu éviter de remuer ces vieilles affaires qui n'ont besoin que d'une chose, c'est de l'oubli, ça aurait sans doute été mieux", avait regretté, parmi d’autres responsables politiques, Dominique Paillé, le porte-parole de l’UMP vendredi, après l’annonce du renvoi en correctionnelle de Jacques Chirac. Une critique indirecte de la justice qui exaspère Eric Halphen, le juge qui avait instruit pendant douze ans l'affaire des HLM de Paris avant d'en être dessaisi en 2001.

"Je rappelle quand même, qu’à l’époque, nous étions plusieurs juges d’instruction à vouloir entendre Jacques Chirac et que c’est lui-même qui a organisé son immunité en faisant modifier la constitution, ce qui bloquait les enquêtes. Alors maintenant je trouve ça un peu fort qu’on nous dise : ‘vous avez mis trop de temps pour l’entendre’", s’est agacé Eric Halphen.

Ecoutez Eric Halphen au micro d'Emmanuel Faux sur Europe 1 :

Le juge a aussi tenu à rappeler les origines de ce dossier : des rapports du Fisc, envoyés au parquet de Créteil, par "le ministre de l’époque, à savoir Nicolas Sarkozy". L’actuel président de la République "voyait dans ces affaires-là, à deux ans de l’élection présidentielle qui pouvait opposer Chirac à Balladur, un bon moyen de torpiller un peu la candidature de Chirac", a assuré Eric Halphen.