Chirac dément tout soutien financier de Bongo en 1981

  • A
  • A
Chirac dément tout soutien financier de Bongo en 1981
Partagez sur :

Valéry Giscard d'Estaing avait affirmé mardi, sur Europe 1, qu'Omar Bongo avait financé la campagne de Jacques Chirac en 1981.

Jacques Chirac a démenti mercredi les propos tenus par Valéry Giscard d'Estaing mardi sur Europe 1, selon lesquels le président gabonais Omar Bongo aurait soutenu financièrement sa campagne pour la présidentielle de 1981.

"Ces propos sont dénués de tout fondement. Ils ne relèvent que d'une médiocre polémique", a déclaré l'ancien président de la République à la sortie d'une réunion du Conseil constitutionnel à laquelle il participait.

Mardi, l'ancien président Valéry Giscard d'Estaing avait déclaré sur Europe 1 qu'en 1981, "Bongo soutenait financièrement Jacques Chirac" :

Charles Pasqua, ancien ministre de l'Intérieur du gouvernement Chirac entre 1986 et 1988, avait pris la défense, mardi, de l'ancien chef de l'Etat, et fustigé les propos de Valéry Giscard d'Estaing relevant, selon lui, "de la basse insinuation et de la calomnie" :

Dominique de Villepin, ancien premier ministre et proche de Jacques Chirac, a également critiqué la sortie de Valéry Giscard d'Estaing : "on a beaucoup fait courir de rumeurs sur des soutiens" de Bongo "à des formations de tous bords sur la scène politique. Je n'ai aucune indication là-dessus bien sûr et ça me paraît déplacé." Dominique de Villepin a vu dans les mots de l'ancien leader de l'UDF "la recherche d'explications à une défaite ancienne", dans une allusion à son échec lors de l'élection présidentielle de 1981, remportée par François Mitterrand.

Annoncé officiellement lundi, le décès d'Omar Bongo, figure historique de la "Françafrique", a relancé le débat sur les relations de la classe politique française avec le continent noir, sur fond d'accusations de financement occulte.