"Changer aussi de Premier ministre"

  • A
  • A
"Changer aussi de Premier ministre"
Le départ imminent de MAM peut-il suffire à donner l'impression d'un changement de cap ? Certains élus, dont Yves Jégo, en doutent.@ REUTERS
Partagez sur :

L’ex-membre du gouvernement Yves Jégo estime que la seule éviction de MAM est insuffisante.

A l’approche de la probable éviction de Michelle Alliot-Marie, les envies de changement de cap au sein de la majorité présidentielle se font plus pressantes. “Un remaniement n’a d’existence dans l’esprit des Français que s’il y a un changement de Premier ministre“, a ainsi estimé le député Yves Jego, dimanche matin sur Europe 1.

Le député de Seine-et-Marne et ancien secrétaire d'Etat à l'Outre-mer estime que la rupture annoncée au sein du gouvernement ne va pas assez loin. A ses yeux, le remaniement imminent et l’éviction annoncée de Michelle Alliot-Marie doivent permettre d’opérer un nouveau virage dans la présidence de Nicolas Sarkozy.

“Un changement complet de gouvernement“

“Je plaide pour un vrai changement, un changement complet de gouvernement, de Premier ministre, pour une nouvelle étape du quinquennat de Nicolas Sarkozy parce que je pense que si on veut gagner en 2012, il faut ouvrir cet acte II du quinquennat“, a-t-il poursuivi.

"Dans un match de foot, quand on a encaissé des buts et qu'il reste vingt minutes à jouer, on doit changer le capitaine pour relancer le jeu", a par ailleurs expliqué le vice président du PR, formation alliée de l'UMP présidée par Jean-Louis Borloo, dans les colonnes du Parisien. Et Yves Jégo d’ajouter : "le trio gagnant pour 2012, c'est Sarkozy-Borloo-Copé".