Changement de paysage en vue ?

  • A
  • A
Changement de paysage en vue ?
@ MAX PPP
Partagez sur :

Dans cette région en pleine mutation, l'UMP Valérie Létard voudrait marquer des points.

L’heure est au changement dans le Nord-Pas-de-Calais. La région, dont le paysage reste industriel, cherche un nouveau souffle. Et s’il venait d’une nouvelle majorité politique ? C’est le projet défendu par Valérie Létard, la secrétaire d'État chargée des Technologies vertes, tête de liste UMP.

Du canal Seine-Nord, en partenariat avec l’Etat, au métro rapide entre le Bassin Minier et Lille, défendu par les socialistes, en passant par la construction du Grand Stade de Lille, dont le budget de 45 millions d’euros est critiqué par les écologistes, les dossiers "verts" ne manquent pas dans le Nord-Pas-de-Calais.

Et Marine Le Pen ?

En faisant de l’environnement l’un de ses axes majeurs de campagne, Valérie Létard, proche de Jean-Louis Borloo et étiquetée "Nouveau centre majorité présidentielle", met en difficulté le MoDem et bouscule au passage les écologistes. Europe Ecologie avait pourtant tiré son épingle du jeu lors des européennes en 2009 et pourrait récidiver, handicapant la gauche.

Mais Martine Aubry, la maire de Lille et Première secrétaire du Parti socialiste, en reste convaincue : la région présidée par Daniel Percheron, 67 ans, restera à gauche, comme cela a toujours été le cas. "La région a joué un vrai rôle protecteur et accompagné la reconversion de l'économie. Les électeurs reconnaîtront le travail accompli", assure-t-elle dans L’Express. Parmi les inconnues qui pourraient au final changer la donne : le score du Front national, tiré par sa vice-présidente, Marine Le Pen.

- L’environnement peut-il être un vecteur de développement économique pour le Nord-Pas-de-Calais ?