Ces déçus du PS qui ont voté FN

  • A
  • A
Ces déçus du PS qui ont voté FN
@ MAXPPP
Partagez sur :

ENQUÊTE E1 - Près d'un électeur PS sur deux a voté pour le FN, dimanche, dans l'Oise.

L'INFO. Dans la deuxième circonscription de l'Oise, dimanche, l'UMP Jean-François Mancel a été réélu au terme d'un duel plus que serré avec la candidate du Front national, Florence Italiani. "C'est une victoire à l'arraché, il faut dire les choses comme elles sont", a reconnu le vainqueur, après l'annonce des résultats. Le député sortant n'a devancé sa concurrente que de … 768 voix. Et le FN a battu l'UMP dans quatre cantons sur les huit que compte la circonscription. Alors, comment expliquer cette forte progression du FN dans cette circonscription rurale ? Eléments de réponse.

"On a cru en Hollande, ça s'est dégradé" :


Un contexte local particulier. Cette législative partielle s'est déroulée après l'annulation de l'élection du député UMP sortant Jean-François Mancel par le Conseil constitutionnel. Les Sages avaient retenu le grief d'un tract distribué avant le deuxième tour mettant en cause son adversaire socialiste, Sylvie Houssin. L'élu a aussi, par le passé, été condamné pour prise illégale d'intérêts. Au premier tour, le 17 mars, la candidate PS n'était arrivée qu'en troisième position, derrière le FN. Contrairement à Solférino, Sylvie Houssin n'avait pas donné de consignes de vote pour ce qu'elle qualifiait de "duel entre extrême droite et droite extrême".

Le chiffre qui fait peur au PS. A Solférino, la note du chercheur en sciences politiques Joël Gombin (que vous pouvez consulter ici) a fait l'effet d'une douche froide. Après avoir étudié les résultats bureau par bureau dans la deuxième circonscription de l'Oise, le spécialiste est arrivé à cette conclusion : 40 à 45% des électeurs socialistes ont voté pour la candidate du FN, Florence Italiani, dimanche, au second tour de l'élection. Du jamais vu.

L'exemple de Thérines. Europe 1 s'est rendu dans le village de Thérines, qui compte un peu moins de 200 habitants. Le 6 mai dernier, le candidat PS François Hollande était arrivé en tête dans cette commune, lors de l'élection présidentielle. Dix mois plus tard, les choses ont radicalement changé. Thérines fait partie des trois communes de la circonscription où l'on a le plus voté FN dimanche, au second tour de la législative partielle. 73% des électeurs ont déposé un bulletin pour la candidate du Front national, Florence Italiani.

françois hollande discours reuters 930620

© REUTERS

Ils avaient voté Hollande mais… Dominique et Roger, agriculteurs retraités, ont pour la première fois glissé un bulletin frontiste dans l'urne. Ils ne voulaient pas du candidat UMP sortant et voulaient faire passer un message au gouvernement. "On a cru en François Hollande mais ça s'est vite dégradé", confie Roger. "C'est pour que la gauche change sa politique, qu'ils se rendent compte du ras-le-bol des Français", renchérit sa femme, Dominique.  

Avant, il y avait les déçus de Sarko. Anne s'est occupée du bureau de vote dans le village voisin de Thérines. Devant l'isoloir, cette observatrice privilégiée du sentiment électoral, a pu constater le sentiment d'abandon et la déception vécus par certains dans cette circonscription rurale. Des électeurs qui ont voté Nicolas Sarkozy en mai 2007, puis François Hollande en mai 2012 et qui, aujourd'hui, seraient prêts à voter pour Marine Le Pen si la présidentielle avait lieu demain.