Ces 11 députés PS qui ne font pas "confiance" à Valls

  • A
  • A
Ces 11 députés PS qui ne font pas "confiance" à Valls
L'Assemblée nationale a accordé mardi par 306 voix contre 239 sa confiance à Manuel Valls.@ MaxPPP
Partagez sur :

LE DÉTAIL DU VOTE - Le Premier ministre a gagné la confiance d'une majorité de députés… mais n'a pas rassemblé tout son camp.

Le vote. Manuel Valls a réussi au moins un pari, après son discours de politique générale prononcé mardi à l'Assemblée. Une majorité de députés ont en effet accordé leur confiance au Premier ministre, par 306 voix contre 239. La majorité requise était de 273. Mais le Premier ministre n'a pas réussi à rassembler tout son camp, puisque 11 députés socialistes se sont abstenus.

Le PS divisé… Le groupe PS, dont les trois apparentés du Mouvement républicain et citoyen (MRC, "chevènementistes"), a, dans l'ensemble, voté pour. Mais le geste de Manuel Valls envers les salariés modestes n'a pas séduit les plus à gauche du PS, opposés notamment aux économies drastiques pour les Finances publiques et aux cadeaux pour les entreprises.

Les socialistes Pouria Amirshahi (Français de l'étranger), Nathalie Chabanne (Pyrénées-Atlantiques), Fanélie Carrey-Conte (Paris), Henri Emmanuelli (Landes), Jean-Pierre Dufau (Landes), Jérôme Guedj (Essonne), Philippe Noguès (Morbihan), Barbara Romagnan (Doubs), Gérard Sebaoun (Val-d'Oise) et Suzanne Tallard (Charente-Maritime) se sont ainsi abstenus.



… Tout comme la gauche. Dans le groupe des radicaux de gauche, 14 élus ont voté la confiance et trois, qui sont des divers gauche, se sont abstenus. Chez les écologistes, 10 ont voté pour, six se sont abstenus et une élue a voté contre.

Au sein du groupe Front de gauche, 12 députés ont voté contre mais deux de ses membres divers gauche d'Outre-mer ont apporté leur soutien au gouvernement, un député s'abstenant.

L'opposition (presque) unanime. L'opposition UMP et UDI (centriste) a sans surprise voté contre. Mais un UMP s'est tout de même abstenu (le député du Val-de-Marne, Jacques-Alain Bénisti) ainsi que trois UDI. Quatre UDI n'ont pas participé au scrutin. Parmi les non-inscrits, un a voté pour et le MoDem Jean Lassalle s'est abstenu. Six ont voté contre, dont les élus du Front national.



En juillet 2002, le groupe Front de gauche s'était abstenu lors du vote de confiance au gouvernement de Jean-Marc Ayrault, qui avait obtenu 302 voix contre 225. Ce faible score s'expliquait par le fait que 27 députés de la majorité devenus ministres n'avaient pu voter, leurs suppléants devant attendre un délai d'un mois pour pouvoir siéger.


sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

L'ESSENTIEL - Du général et du concret dans le discours de Valls

ANTISÈCHE - Les cinq temps forts du discours

COUPES - Valls prévoit de nouvelles économies

ENJEUX - Manuel Valls attendu au tournant

LES COMPTES - Valls aura-t-il une majorité pour gouverner ?