Cécilia raconte sa rupture avec Sarkozy

  • A
  • A
Cécilia raconte sa rupture avec Sarkozy
@ REUTERS
Partagez sur :

L'ancienne épouse de Nicolas Sarkozy publie un livre et revient sur l'épisode du Fouquet's. 

Cécilia Attias confie à l'hebdomadaire Elle sa "vérité" sur les moments de sa séparation de Nicolas Sarkozy, "sa culpabilité" d'alors et explique le pourquoi du Fouquet's, répondant au passage à ses détracteurs. Dans cette interview accordée à Elle à paraître vendredi et réalisée à la faveur de la publication le 9 octobre de son livre, "Une envie de vérité (Editions Flammarion), l'ex Première dame assure qu"évidemment" elle s'est "sentie coupable", mais  ajoute-t-elle, "la culpabilité, ça n'apporte rien, c'est stérile, c'est pire que le regret". Elle explique avoir décidé d'écrire un livre pour "défendre (ses) idées" mais aussi pour "dire les choses telles" qu'elle les avait "vécues". "Evidemment, j'ai été blessée par les attaques dont j'ai fait l'objet. J'ai toujours encaissé sans rien dire mais, contrairement à ce que l'on croit, le cuir ne s'épaissit pas", dit-elle.

Elle affirme que, contrairement aux propos de proches de Nicolas Sarkozy, l'idée de fêter la victoire du nouveau chef de l'Etat au Fouquet's n'était pas la sienne : "En réalité, Nicolas et moi avons choisi ce lieu ensemble parce que les Champs-Elysées sont le coeur de Paris et Paris est le coeur de la France". De même, Cécilia Attias assure que ce n'est pas elle qui a dressé la liste des invités de cette soirée, qui fut décriée tout au long du mandat de Nicolas Sarkozy. "Je n'ai jamais établi de liste d'invités, ni bloqué l'entrée à quiconque ! Le cabinet de Nicolas s'en est chargé", dit-elle. Quant au yacht de Bolloré sur lequel le couple présidentiel était parti quelques jours, elle affirme que c'était "l'idée de Nicolas qui voulait faire plaisir à (leur) fils Louis (...) et nous trouver un endroit loin des photographes".