Cécilia dit sa vérité sur l'affaire du Fouquet's

  • A
  • A
Cécilia dit sa vérité sur l'affaire du Fouquet's
@ REUTERS
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Cécilia Attias assure qu'elle n'a jamais établi de liste d’invités le soir de la victoire de Nicolas Sarkozy. 

Elle fut une première dame éphémère, mais a marqué les esprits. Après cinq ans de silence, Cécilia Attias est de retour en France pour présenter son premier livre, Une envie de vérité, sorti chez Flammarion mercredi. De l'ex-Madame Sarkozy, on a dit beaucoup de choses. Alors, six ans après la campagne présidentielle de 2007, Cécilia Attias a voulu livrer sa version des faits.

"Une image qui corresponde au personnage". "Je suis toujours restée dans l'ombre", a t-elle expliqué, jeudi sur Europe 1. Mais, à un moment donné, j'ai eu envie d'avoir une image qui corresponde au personnage". "Expliquer qu'il y a peut-être eu des erreurs, que ce qu'on pense de moi n'est peut-être pas la réalité", a t-elle ajouté. 

Le Fouquet's, un lieu symbolique. Sur Europe 1, Cécilia Attias est revenue sur ce choix de fêter la victoire de Nicolas Sarkozy au Fouquet's. "Un endroit sans connotation", estime t-elle. "Les Champs-Elysées étaient un lieu au coeur de Paris et un endroit très symbolique".

"Je n'ai jamais établi de listes". L'épouse du publicitaire Bernard Attias revient aussi dans son livre sur les incidents qui ont émaillé cette soirée au Fouquet's, avec notamment le refoulement de certaines personnalités, comme Pierre Charon, Laurent Solly, ou encore Frédéric Lefebvre. "N’en déplaise à certains, je n’ai jamais établi de liste d’invités ni bloqué les entrées de quiconque", jure Cécilia Attias dans son livre. "Je n'étais pas à la porte en train de faire le videur", a-t-elle répété jeudi sur Europe 1.

"Pas le vrai entourage de Sarkozy". "Il n'y a pas de gens avec lesquels je ne m'entendais pas mais il y a des gens qui n'étaient peut-être pas le vrai entourage dont Nicolas Sarkozy avait besoin à l'époque", a persiflé l'ancienne Première dame. "Mais je n'ai jamais écrit de liste, j'étais à des années lumière de tout ça, j'avais des problèmes personnels à régler", a t-elle insisté, faisant référence à sa séparation avec Nicolas Sarkozy.