Duflot veut "mettre en échec" le projet de loi Macron

  • A
  • A
Duflot veut "mettre en échec" le projet de loi Macron
@ CHARLY TRIBALLEAU / POOL / AFP
Partagez sur :

L'ex-ministre écologiste s’est fendue d’une lettre ouverte dans le JDD dans laquelle elle défie ouvertement François Hollande.

L'INFO.Les vœux de François Hollande aux Français n’ont pas convaincu Cécile Duflot. Le chef de l’Etat - lancé depuis quelques semaines dans une opération 'plus écolo que moi tu meurs' - avait assuré dans son allocution que le projet de loi Macron pour l'activité et la croissance, discuté prochainement à l'Assemblée nationale, serait "un coup de jeune pour la France". Réponse de l’ancienne ministre du Logement dans une tribune publiée dans le Journal du Dimanche : "Non, la loi Macron n'est pas moderne. Elle est même d'un certain point de vue un grand bond en arrière, une occasion manquée de changer de modèle".

>> LIRE AUSSI - Et si Hollande reprenait les écolos au gouvernement ?

Macron

© AFP

"Un tour de passe-passe idéologique". Cécile Duflot, qui a quitté le gouvernement en avril lors de la nomination de Manuel Valls à Matignon et dont les critiques vis-à-vis de l'exécutif sont allées crescendo depuis, estime qu'il faut refuser ce "tour de passe-passe idéologique". "Beaucoup de critiques, souvent justes, ont ainsi pointé les risques sociaux du texte. Mais chose peu dite, ce projet de loi peut également marquer un net recul écologique du quinquennat" et "vient fragiliser le modèle environnemental français, déjà en retard", affirme-t-elle.

>> LIRE AUSSI - Les frondeurs préparent une "contre-loi" Macron

"Un renoncement social". Outre la "cécité écologique", Cécile Duflot pointe aussi "un renoncement social" avec l'extension du travail du dimanche, "véritable régression et menace pour la cohésion sociale". Des critiques acerbes, que l’écologiste a toutefois et le temps de mesurer. Et sa conclusion est du même tonneau : "au final, le texte baptisé loi pour l'activité et la croissance, porté par Emmanuel Macron, est en fait un catalogue fourre-tout de vieilles idées des années 1980 enfouies dans les cartons de Bercy. Leur prétendue modernité est un recul". Et dire que François Hollande envisage un retour des écologistes au sein du gouvernement…

Le parti socialiste a décidé de répondre avec humour à l’ancienne ministre. Après lui avoir adressé ses "meilleurs vœux pour 2015" dans un communiqué, il lui souhaite de "mettre Europe Ecologie - Les Verts au service de la France" en travaillant, aux côtés du PS, sur la conférence mondiale sur le climat qui aura lieu à la fin de l'année. "Vous proposez de 'mettre en échec la loi Macron', 'de refuser ce qu'elle propose', je vous dis : agissez, construisez", écrit Juliette Méadel, la porte-parole du parti.