Cécile Duflot sur Fessenheim : "on est dans une fumisterie"

  • A
  • A
Partagez sur :

Cécile Duflot estime que François Hollande n'a pas tenu ses engagements quant à la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim et assure que c'est la transition énergétique qui garantira les emplois des salariés d'EDF.

INTERVIEW

Fermera ou pas ? Jeudi, le conseil d'administration d'EDF doit décider du sort de la centrale nucléaire de Fessenheim. Alors que François Hollande avait fait de la fermeture de la plus vieille centrale de France une de ses promesses de campagne en 2012, Cécile Duflot estime "qu'on est dans une fumisterie". "C'était une promesse de François Hollande, qui n'a d'ailleurs rien à voir avec les écologistes. Il s'y était engagé lui-même. Il l'avait rappelé en 2012 à la Conférence environnementale, en disant qu'elle serait fermée avant fin 2016", assène la députée d'Europe Ecologie Les Verts au micro d'Europe 1.

"Ça fait cinq ans qu'il fallait lancer ce dossier." L'ancienne ministre de l'Ecologie poursuit en expliquant que, selon elle, la question a été volontairement retardée pendant le mandat de l'actuel chef de l'Etat : "C'est son engagement à lui, qu'il n'a pas tenu. Maintenant, on a la ministre de l'Energie qui se met en scène dans un espèce de vrai-faux bras de fer avec EDF. Ça fait cinq ans qu'il fallait lancer ce dossier et je pense qu'on a volontairement traîné des pieds."

"Les énergies renouvelables, c'est six fois plus d'emplois." Cécile Duflot milite donc clairement en faveur d'une transition énergétique. Dans ce cas-là, qu'adviendra-t-il des salariés d'EDF, qui craignent de se retrouver sans emploi ? "Moi, je fais la campagne d'un futur président, je l'espère, Benoît Hamon, qui s'est engagé à sortir la France du nucléaire, ce qui est la bonne décision. Les énergies renouvelables, c'est six fois plus d'emplois que dans le nucléaire. (...) Si on veut s'occuper de l'avenir des salariés d'EDF, il faut engager la transition énergétique. C'est ça qui garantira leurs emplois", assure-t-elle.

Avec Benoît Hamon, "l'engagement sera très clair". Et pour Cécile Duflot, si Benoît Hamon remporte l'élection présidentielle, son engagement "sera très clair" en termes de politique énergétique : "Mon engagement est de tout faire pour que Benoît Hamon gagne cette élection. Là, l'engagement sera très clair. Ce sera de changer de stratégie énergétique. Ce ne sera pas ambigu, pour ne pas dire faux cul, avec les questions nucléaires."