Ce que va dire François Hollande le 14 juillet

  • A
  • A
Ce que va dire François Hollande le 14 juillet
François Hollande donnera une interview le 14 juillet, au Palais de l'Elysée.@ Reuters
Partagez sur :

INFO E1 - Le chef de l’État restera ferme sur les réformes et détaillera son cap, lors de son interview lundi prochain.

Le 14 juillet arrive dans une semaine. Outre le traditionnel défilé militaire sur les Champs Élysée et la cérémonie officielle qui lancera les commémorations des 100 ans de la Grande guerre, le jour sera aussi marqué par la prochaine interview de François Hollande, qu'il donnera sur TF1 et France 2. Et le chef de l’État a déjà acté les grandes lignes du message qu'il souhaite livrer. Un message très politique, selon les informations d'Europe 1.

"Il n'y aura aucun recul". L'interview, de 30 minutes, sera donnée dans le salon des portraits, au rez-de-chaussé du Palais de l’Élysée, avec vue sur les jardins. Voilà pour la forme. Sur le fond, le chef de l’État va réaffirmer sa détermination à mener, tout au long de 2014, ses grandes réformes sociales, n'en déplaise aux syndicats et au patronat. "Il n'y aura aucun recul. Tout ce qui a été engagé sera tenu", martèle un proche du président.

Sa feuille de route jusqu'à 2017. François Hollande, "maître du temps" comme il se qualifie lui-même, va également présenter sa feuille de route jusqu'en 2017. Pour 2015, le président présente une année de transition, une année consacrée à la vie quotidienne des français, au vieillissement, à l'énergie, mais aussi celle des premiers résultats des réformes en termes de croissance, comme il le prévoit en petit comité. 2016 sera à nouveau une année de réformes lourdes, institutionnelles et de société. Fin de vie, droits des étrangers aux élections locales, réforme du Conseil supérieur de la magistrature… L'avant dernière année du quinquennat sera là pour remobiliser la gauche.

Le chef de l'Etat n'éludera pas non plus les questions les plus polémiques, qui font l'actualité du moment. Selon les informations d'Europe 1, en effet, François Hollande à déjà préparé sa réponse à la charge de Nicolas Sarkozy, qui l'accuse d'avoir orchestré ses déboires judiciaires.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

SONDAGE - La cote de Hollande en légère hausse

VIDÉO - Sapin : "notre amie, c'est la finance", mais...

DÉCRYPTAGE - Conférence sociale : le dialogue impossible