Ce que Hollande va dire au Congrès

  • A
  • A
Ce que Hollande va dire au Congrès
@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

La France veut élargir la coalition des pays engagés militairement contre Daech en Syrie.

INFO EUROPE 1

Rassembler la Nation, c'est l'esprit de la prise de parole prévue lundi à 16 heures à Versailles. François Hollande s'adressera devant le Congrès à tous les députés et sénateurs, une première pour un président depuis 2009. Dimanche soir, la France a mené un bombardement visant un poste de commandement et un camp d'entraînement de l'Etat islamique à Raqa, en Syrie. La riposte s’organise et François Hollande va en préciser les grandes lignes devant les parlementaires.

"Elargir la coalition des pays engagés militairement". "Taper plus fort et faire plus mal", voilà résumé en une formule l’inflexion de l’offensive militaire française en Syrie, à l’image des opérations ayant eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi. Le chef de l’Etat va confirmer l’intensification des frappes en Syrie, en coordination avec les Américains, mais pas seulement.

Selon les informations d’Europe 1, Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, et le chef d’Etat-major des armées, Benoit Puga, sont missionnés pour élargir la coalition des pays engagés militairement contre Daech. En revanche, et c’est très clair, il est pour le moment hors de question d’associer les Russes dont l’objectif, estime-t-on côté français, est de maintenir Bachar al-Assad au pouvoir plus que d’éradiquer les terroristes.

Lutte contre le trafic d’armes. Sur le plan intérieur, deux lois sont étudiées. L’une pour moderniser les conditions de l’état d’urgence et l’adapter à la menace terroriste - des individus mobiles sur plusieurs pays, qui agissent en réseau nécessitent des moyens exceptionnels que le droit actuel ne couvre pas. L’autre, de procédure pénale, devrait améliorer la lutte contre le trafic d’armes et pourrait être rapidement annoncée.

Enfin, troisième réponse, qui passe par des moyens budgétaires : le recrutement d’effectifs supplémentaires dans la police et l’armée, qui pourrait être annoncé par le chef de l’Etat.

>> Suivez l'édition spéciale d'Europe 1 :

 
Europe 1 Livepar Europe1fr