Ce que François Hollande et Nicolas Sarkozy se sont dit dans l'avion pour se rendre en Israël

  • A
  • A
Ce que François Hollande et Nicolas Sarkozy se sont dit dans l'avion pour se rendre en Israël
Nicolas Sarkozy et François Hollande étaient dans le même avion pour se rendre aux obsèques de Shimon Peres. @ AFP
Partagez sur :

François Hollande et son prédécesseur Nicolas Sarkozy ont pris le même avion pour l'enterrement de Shimon Peres. Voilà ce qu'ils se sont dit. 

François Hollande et Nicolas Sarkoy réunis dans le même avion. Le chef de l'Etat et son prédécesseur, qu'il a convié parmi d'autres personnalités, ont pris place à bord d'un Falcon 7X qui a décollé vers 17h15 de la base aérienne de Villacoublay pour se rendre aux obsèques de l'ancien président israélien Shimon Peres. Le Journal du dimanche raconte leur conversation le temps du vol. 

Qui s'est assis à côté de qui ? L'actuel locataire de l'Elysée a souri quand il a su ce que son prédécesseur racontait de ce fameux voyage. "Hollande est venu s'asseoir à côté de moi", assure le président de Les Républicains. "J'ai toujours la même place, dans le carré, près du hublot", corrige le chef de l'Etat dans les colonnes du JDD. "Quand je suis arrivé, il était déjà là. Assis sur le siège à côté du mien". En face de Nicolas Sarkozy, Meyer Habib, député des Français de l'étranger. Et en face du Président, Irina Bokova, la directrice générale de l'Unesco. Voilà pour "le plan de table".  

Des anecdotes sur Peres mais rien sur Bygmalion. Mais que se sont-ils dit ? Bien évidemment, pas un mot sur le reportage d'Envoyé spécial sur Bygmalion, diffusé sur France 2, pendant que les deux hommes étaient dans les airs. Pas un mot non plus sur la charge de Patrick Buisson contre Nicolas Sarkozy. "Soit on se battait froid, soit il y avait un échange vigoureux, soit c'était une espèce d'éclat de rires permanent", raconte François Hollande au JDD. "On n'a rien fait de tout ça. Meyer Habib parle beaucoup, ça nous a protégé". Au final, un dialogue sur les relations internationales et de nombreuses anecdotes sur Shimon Peres

Et au fait, Hollande est-il candidat ? François Hollande a également répondu à une autre question posée par le JDD : sera-t-il ou non candidat à sa propre succession ? "Rien n’est décidé", répond le chef de l’Etat au JDD. Les journalistes insistent : existe-t-il une chance qu'il n'y aille pas ? "Bien sûr ! Sinon je n’attendrais pas le mois de décembre… Une décision d’être candidat ne se prend pas en fonction de l’adversaire."