Catalogne : pour Mélenchon, "il faut voter"

  • A
  • A
Catalogne : pour Mélenchon, "il faut voter"
(Photo d'illustration.) @ FRED TANNEAU / AFP
Partagez sur :

"Je ne veux pas qu'on déclare comme ça l'indépendance ni qu'on la réprime, il faut voter", a déclaré le leader de la France insoumise. 

Le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a estimé vendredi à Athènes que la situation actuelle en Catalogne nécessitait un "vote" car "c'est en train de déraper". Alors que la Catalogne a proclamé son indépendance, entraînant la mise sous tutelle par Madrid de son exécutif et de son Parlement, le député des Bouches-du-Rhône a évoqué "un enchaînement qui pousse à la tension".

"Je ne veux pas qu'on déclare comme ça l'indépendance ni qu'on la réprime, il faut voter", a-t-il déclaré en marge du lancement à Athènes du nouveau parti de Zoe Konstantopoulou, jadis très proche d'Alexis Tsipras devenue son opposante. "Je ne vois pas ce qu'on peut faire d'autre que ça", a poursuivi Jean-Luc Mélenchon, évoquant "une situation d'impasse" et refusant de "faire partie de ceux qui se rangent, qui s'alignent".

"S'alarmer de la situation de ce soir." Le député français a rappelé que le vote du Parlement catalan vendredi avait "semblé assez mouvementé" avec notamment une partie des élus refusant de voter. "Tous ceux qui souhaitent une issue pacifique et démocratique ne peuvent que s'alarmer de la situation de ce soir", a-t-il prévenu.

Au-delà, il a déploré que le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy "y trouve son compte parce que ça favorise une sorte d'exultation nationaliste dans le reste de l'Espagne, qu'il espère chevaucher". "On n'imagine pas que des gens vivent ensemble par force (...) mais ça ne peut pas non plus, me semble-t-il, se régler comme ça, le peuple doit être consulté", a encore souhaité le député qui avait demandé le 3 octobre une médiation de la France entre les acteurs de cette crise.