Castaner "veut poursuivre" au gouvernement où il "ne pense pas avoir démérité"

  • A
  • A
Castaner "veut poursuivre" au gouvernement où il "ne pense pas avoir démérité"
Christophe Castaner, chef du parti de la majorité, souhaite aussi rester ministre. @ ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Partagez sur :

Désormais à la tête de LREM, Christophe Castaner a répété son envie de rester au gouvernement, alors que le remaniement annoncé est attendu depuis plusieurs jours.

Christophe Castaner "veut poursuivre" sa tâche au gouvernement où il "ne pense pas avoir démérité", malgré son élection à la tête de La République en marche, alors que le remaniement annoncé est attendu depuis plusieurs jours.

"Je souhaite poursuivre mon action." "Le remaniement ministériel est annoncé dans les heures qui viennent, j'ai entendu mon collègue ministre de l'Intérieur évoquer le fait que ça puisse être aujourd'hui. Donc je serai amené à évoluer dans mes fonctions", a déclaré Christophe Castaner sur RMC et BFMTV. Souhaitez-vous rester secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ? "Je souhaite poursuivre mon action. Je ne pense pas avoir démérité, même si j'ai pris une responsabilité, bénévole, celle d'un militant plus engagé encore à La République en marche. Ça n'enlève rien ni à mon engagement militant ni à ma volonté de servir au bon endroit", a également déclaré Christophe Castaner.

Amélie de Montchalin ? "Une des révélations de ce début de mandature" "Je souhaite être le plus utile possible. Aujourd'hui je le suis dans l'action gouvernementale, c'est un peu prétentieux de dire cela, mais évidemment je ne veux pas gêner l'action gouvernementale. Donc quelle que soit la décision qu'ils (Emmanuel Macron et Edouard Philippe) prendront, elle sera la bonne", a-t-il dit. L'opposition critique l'éventuel maintien de Christophe Castaner au poste stratégique des Relations avec le Parlement après son élection à la tête du parti majoritaire.

La députée LREM Amélie de Montchalin pourrait-elle entrer au gouvernement ? "J'ai vu que son nom circulait beaucoup. C'est une des révélations de ce début de mandature". Le député socialiste Olivier Dussopt ? "C'est une option possible aussi, je ne vous la confirme pas, vous vous en doutez", mais il "aurait toute sa place dans notre approche".