Casseurs : Sarkozy demande que soit "engagée la responsabilité civile et financière de la CGT"

  • A
  • A
Casseurs : Sarkozy demande que soit "engagée la responsabilité civile et financière de la CGT"
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

L'ancien chef de l'Etat réclame "l'incarcération immédiate et le rétablissement des peines planchers contre les casseurs et les voyous".

Nicolas Sarkozy, le président du parti Les Républicains, a demandé mercredi que "la responsabilité civile" et "financière de la CGT soit engagée", au lendemain d'une nouvelle journée d'action contre la loi Travail émaillée de violences.

"Incarcération immédiate".L'ancien chef de l'Etat, qui s'exprimait au cours d'une journée de travail sur l'international au siège de son parti, a aussi réclamé "l'incarcération immédiate et le rétablissement des peines planchers contre les casseurs et les voyous" auteurs de dégradations.

"Plus d'autorisation de manifester". De son côté, dans un contexte d'accueil de l'Euro et de menace terroriste, François Hollande a indiqué en Conseil des ministres qu'il n'y aurait plus "d'autorisation de manifester" si les "biens et les personnes" sont menacés, d'après Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement.

Mardi, la manifestation parisienne avait dégénéré. Des casseurs avaient notamment dégradé l'hôpital Necker-Enfants malades et incendié deux Autolib et un véhicule de la RATP avaient été incendiés.