Caroline Pigozzi : Jacques Chirac "est faible et a moins d'appétit de vivre"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

SANTÉ - La journaliste de Paris Match, proche de l'ancien président, l'a dit très affaibli au micro d'Europe 1.

INTERVIEW

"Il a perdu beaucoup d'enthousiasme." Invitée d'Europe midi jeudi, la journaliste Caroline Pigozzi, proche de la famille Chirac, s'est exprimée au sujet de la santé de l'ancien chef de l'Etat. Selon elle, ce dernier "est faible et a moins d'appétit de vivre". La fille de Jacques Chirac, Claude, avait annoncé à l'AFP le matin même que son père était hospitalisé, officiellement pour un "bilan de santé".

Quelques jours à l'hôpital. "Tout le monde est plus rassuré qu'il soit quelques jours à l'hôpital", a expliqué Caroline Pigozzi. L'ancien président devait partir au Maroc en famille vendredi, comme tous les ans pour les fêtes de Noël, mais le voyage a été annulé en raison de sa faiblesse. Sa dernière sortie officielle remonte à novembre 2014 et sa dernière image publique à cet été. 

Une "petite alerte".Jacques Chirac n'avait ainsi pas assisté à la remise du prix de sa fondation, en novembre dernier. Un rendez-vous qu'il n'avait pourtant jamais manqué. "S'il n'est pas venu, c'est une petite alerte, a estimé Caroline Pigozzi. Je crois qu'il ne veut pratiquement plus voir les gens qu'il voyait avant."