Carla Bruni n’a "aucune influence" sur son mari

  • A
  • A
Carla Bruni n’a "aucune influence" sur son mari
Partagez sur :

La Première dame dément dans Elle toute "influence politique" sur son président de mari. "Sinon, ce serait l'enfer", confie-t-elle.

Non, Carla Bruni-Sarkozy n’influe pas sur la politique française ! C’est le message que la Première dame a tenu à faire passer dans un entretien au magazine Elle paru vendredi. "Dans un couple, chacun a une influence personnelle sur l'autre mais je n'ai aucune influence politique sur mon mari. Heureusement, sinon ce serait l'enfer", affirme-t-elle. "Comment peut-on imaginer que mon mari soit ce béni-oui-oui qui se laisse influencer !"

Connue comme une femme de gauche avant sa liaison puis son mariage avec Nicolas Sarkozy, Carla Bruni explique n’avoir aucune compétence en matière de politique. "Je donne mon avis à mon mari s'il me le demande mais il ne me consulte jamais sur des points politiques précis car je n'y connais rien", explique l’ancien mannequin. Avant son mariage, elle "survolait les pages politiques des journaux comme une citoyenne lambda" et "s'intéressait aux élections présidentielles mais comme certains s'intéressent au matches de foot".

Carla Bruni reconnaît toutefois une exception à ce principe, au sujet de la nomination de Frédéric Mitterrand au ministère de la Culture. C'était lors d'un déjeuner avec des artistes. "Tous les avis étaient positifs ! Mais il (le président) avait déjà pris sa décision", jure-t-elle. Quant à la nomination de son ami Philippe val à la tête de France Inter, "il a été nommé par Jean-Luc Hees (le nouveau patron de Radio-France) et non par mon mari", certifie Carla Bruni. "Tous ceux qu'on supposait placés par moi étaient des gens qu'il connaissait en dehors de moi", conclut-elle sur le sujet.

Enfin, la chanteuse évoque son programme de Première dame, et la création au printemps dernier d’une fondation qui s'est donné pour mission de promouvoir l'accès à la culture et à la formation et lutte, notamment, contre l'illettrisme. "La partie intéressante de mes fonctions va enfin commencer", assure Carla Bruni. "C'est très intéressant d'accompagner mon mari lors de visites officielles mais ce n'est qu'un accompagnement. C'est un honneur de représenter un pays mais ce n'est que de la représentation."