Carburants : "la situation s'améliore mais il faut continuer les efforts" (Vidalies)

  • A
  • A
Carburants : "la situation s'améliore mais il faut continuer les efforts" (Vidalies)
@ JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :

Le ministre des Transports s'exprimait à l'issue d'une rencontre samedi matin à Matignon entre Manuel Valls, plusieurs ministres, et les représentants des pétroliers et transporteurs.

Alain Vidalies, secrétaire d'Etat aux Transports, a assuré samedi que la "situation s'améliorait" dans l'approvisionnement en carburant, même s'il faut "continuer les efforts". Il s'est exprimé à l'issue d'une rencontre samedi matin à Matignon entre Manuel Valls, plusieurs ministres, et les représentants des pétroliers et transporteurs.

Garantir l'accès aux stocks. "La situation ce matin est une situation qui s'améliore, une situation dans laquelle dans certaines régions nous sommes presque revenus à la normale et dans d'autres, nous restons très attentifs", a ajouté Alain Vidalies sur le perron de Matignon. "Nous ne pouvons pas parler d'une crise qui est terminée", a-t-il estimé. Le gouvernement entend toujours "permettre que l'accès aux stocks soit garanti", a ajouté Alain Vidalies, précisant que "les interventions de déblocage continueront si ça s'avère nécessaire".

Gargenville est encore bloqué. "Nous allons continuer ce travail avec une grande détermination", a-t-il assuré. "La situation s'améliore vraiment mais il faut continuer les efforts", a conclu le secrétaire d'Etat. L'objectif de la réunion était de "faire le point sur la situation de l'approvisionnement en carburants, les actions entreprises et celles planifiées". En France continentale, tous les dépôts pétroliers bloqués par des adversaires du projet de loi travail ont été libérés, à l'exception d'un seul (Gargenville dans les Yvelines), avait indiqué vendredi le secrétariat d'Etat aux Transports.

En revanche, six des huit raffineries du pays étaient toujours à l'arrêt ou au ralenti.