Cannes prône la "charité bien ordonnée" face aux SDF

  • A
  • A
Cannes prône la "charité bien ordonnée" face aux SDF
Partagez sur :

La consigne donnée par la municipalité cannoise : ne pas donner d’argent aux SDF directement, mais faire plutôt un don à des associations. Polémique.

"Donnons mais donnons utile" : imprimé sur des affiches et des brochures distribuées aux commerçants de la ville, voilà le slogan de la nouvelle campagne lancée vendredi par Cannes. La municipalité conseille ainsi de ne pas donner directement d’argent aux SDF mais de faire plutôt un don à des associations caritatives. Une consigne qui crée la polémique.

"Nous ne sommes pas contre la main tendue. Mais il faut la tendre dans la bonne direction. Le but, ce n’est pas du tout de stigmatiser la mendicité", assure David Lisnard, le premier adjoint au maire et initiateur de cette campagne. Pour lui, Cannes doit être "une ville accueillante, sécurisée, où on n’a pas des bandes qui obstruent les passages souterrains". Donner aux SDF "entretient et accentue la spirale de l'alcoolisme, de la drogue, et donc de l'isolement et de la marginalisation", rajoute la municipalité de Cannes.

Les associations qui aident les plus démunis sont, elles, très inquiètes. "Adresser une parole, faire un sourire, engager une conversation si on peut le faire, c’est très important (…) ça fait partie d’une société", explique Jean-Robert Fournier, secrétaire général du Secours populaire à Cannes.

Ce n’est pas la première fois que la mairie de Cannes prend des mesures choc vis-à-vis des SDF. Le 15 avril, le maire UMP Bernard Brochand avait rédigé deux arrêtés interdisant la mendicité "avec comportement agressif" et la consommation d'alcool sur la voie publique.