Canicule : "le gouvernement est mobilisé" pour les personnes âgées

  • A
  • A

Partagez sur :

Laurence Rossignol, secrétaire d'Etat en charge des Personnes âgées, a détaillé les mesures prises pour cette population vulnérable en période de canicule.

INTERVIEW

La France étouffe sous la chaleur depuis plusieurs jours et l'épisode caniculaire est encore loin d'être terminé. Un sujet d'inquiétude notamment pour les personnes âgées. Les autorités garantissent que toutes les mesures nécessaires sont prises pour les protéger, mais en font-elles suffisamment ? "Le gouvernement n'est pas excessivement rassurant, il est mobilisé, comme le sont d'ailleurs les professionnels qui sont auprès des personnes âgées", a assuré Laurence Rossignol, secrétaire d'État chargée de la Famille, de l'Enfance, des Personnes âgées et de l'Autonomie, interrogée vendredi par Thomas Sotto sur Europe 1.

"Dans les établissements, le personnel est mobilisé", a poursuivi Laurence Rossignol. Et des mesures matérielles sont également mises en place. Ainsi, "il a y a dans tous les établissements des endroits rafraîchis pour faire face à des pointes de chaleur très élevées", a expliqué la secrétaire d'Etat.

Entendu sur Europe 1
Nous consacrons chaque année entre 21 et 23 milliards d'euros à la prise en charge de la dépendance
Laurence Rossignol, secrétaire d'Etat en charge des Personnes âgées

Pour l'AD-PA, qui représente les directeurs de services à domicile pour personnes âgées et maisons de retraite, le gouvernement n'en fait toutefois pas assez. L'association a demandé jeudi au Premier ministre Manuel Valls de traduire en actes concrets ses engagements de solidarité face à la canicule, dénonçant les "retards" pris par la France en matière d'aide aux personnes âgées. Laurence Rossignol rétorque que l'encadrement a été amélioré : "aujourd'hui nous avons 61 agents pour 100 résidents dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes. En 2007, c'était 56 agents pour 100 résidents, donc nous progressons".

"15.000 places supplémentaires vont ouvrir dans les Ehpad dans les trois ans à venir", a fait valoir la secrétaire d'Etat. "En France, nous consacrons chaque année entre 21 et 23 milliards d'euros à la prise en charge de la dépendance". Même si Laurence Rossignol a concédé que les conditions de travail des personnels mobilisés auprès des personnes âgées étaient "difficiles, parce que c'est un travail physiquement prenant, psychologiquement intense".