"Campagne de haine" contre Xavier Cantat

  • A
  • A
"Campagne de haine" contre Xavier Cantat
@ Reuters
Partagez sur :

Le frère de Bertrand Cantat refuse d'appeler à voter PCF, Cécile Duflot l'a désavoué.

Xavier Cantat ne cache pas sa colère à l’encontre du PCF. Le frère du chanteur de Noir Désir, candidat (EELV) malheureux aux cantonales dans le Val-de-Marne, a accusé mardi le parti communiste d'avoir propagé "un discours de haine" comparable à celui tenu par le FN.

Pendant la campagne, le frère de Bertrand Cantat - condamné après la mort de l'actrice Marie Trintignant et qui a fini de purger sa peine en 2010 - raconte avoir subi quotidiennement "la malhonnêteté" et "l'agressivité physique et verbale" des militants communistes.

"J’ai été interpellé sur un marché par un militant communiste qui est bien connu de tout le monde. Avec le verbe haut, il m’a accueilli de loin. Je distribuais des tracts et il a dit : ‘ah voilà Marie Trintignant. Ah non c’est vrai, ils l’ont assassiné les Cantat !’", a raconté au micro d’Europe1 celui qui est par ailleurs le compagnon de Cécile Duflot.

"Le but était de me faire craquer", assure-t-il :

Son appel à voter blanc désavoué par Duflot

Entre le PCF et le FN, tous deux présents au second tour dans le canton de Valenton, le choix de Xavier Cantat est fait : il votera blanc. "Avoir à choisir au deuxième tour entre le Front National et ce PCF-là est ce qui peut arriver de pire à ceux qui sont attachés aux valeurs de la démocratie", explique-t-il dans un communiqué.

Une position que ne partage pas sa compagne et chef de part Cécile Duflot. "La position d'EELV est très claire, c'est d'appeler à utiliser le bulletin de vote nécessaire pour battre tous les candidats du FN, et c'est la position à Valenton comme ailleurs", a-t-elle déclaré mercredi soir sur Canal+.