Cambadélis veut que Bartolone "reste président de l'Assemblée nationale"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Pour le premier secrétaire du PS, le remise en jeu du mandat de Claude Bartolone au Perchoir n'est qu'une formalité.

"Je souhaite que Claude Bartolone reste président de l'Assemblée nationale", a affirmé lundi dans la Matinale d'Europe 1, le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis. Le candidat socialiste vaincu dimanche aux élections régionales en Ile-de-France a déclaré dimanche qu'il remettrait en jeu son mandat de président de l'Assemblée nationale. Un poste qu'il devrait conserver sans problème. 

Le mandat remis à Bruno Le Roux. "Demain matin, comme je m'y étais engagé au début de la campagne, je remettrai mon mandat de président de l'Assemblée nationale à la disposition de Bruno Le Roux, président du groupe socialiste. Il déterminera si les députés socialistes, dont ma légitimité est issue, souhaitent ou non que je poursuive la responsabilité qu'ils m'ont confiée", a-t-il déclaré après avoir reconnu sa défaite face à Valérie Pécresse.

Peu de suspense. Bruno Le Roux a déclaré peu après n'avoir "aucun doute sur la réponse" des députés qui ne devrait pas passer par un vote, rappelant que "nous avons voté une fois déjà" et que Claude Bartolone a été élu "pour toute la législature". "Je ne vois pas qu'il y ait ni fronde ni mise en cause", a insisté le chef de file des députés PS, pour qui le président de l'Assemblée "a fait un acte de courage en étant candidat". Saluant sur BFMTV "l'engagement" de Claude Bartolone pendant cette campagne très "dure", le secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement Jean-Marie Le Guen s'est aussi déclaré convaincu qu'il garderait le Perchoir.

>> Retrouvez les résultats des élections régionales