Cambadélis : "on instrumentalise l'affaire Fraisse contre Cazeneuve"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le premier secrétaire a apporté tout son soutien à Bernard Cazeneuive dans "l'affaire Fraisse".

L'INFO. Bernard Cazeneuve a annoncé jeudi l'interdiction des grenades offensives. C'est un de ces projectiles qui est à l'origine de la mort de Rémi Fraisse. Invité vendredi matin d'Europe 1, Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, a assuré le ministre de l'Intérieur de son soutien.

>> LIRE AUSSI - Mort de Rémi Fraisse : Cazeneuve annonce la fin de grenades offensives

"Cela devient une question politique". Il y a une radicalisation dans la société. Pour l'instant, elle prend la forme électorale et pas celle de la rue", a-t-il d'abord constaté, avant de prôner "le dialogue et des mesures de  précautions. La seule chose que l'on sait, c'est que Rémi Fraisse est mort dans des conditions dramatiques, que cela a bouleversé l'ensemble de la jeunesse. Aujourd'hui, cela devient une question politique. On cherche à instrumentaliser cette affaire contre le ministre de l'Intérieur."

>> LIRE AUSSI - La carte de France des zones à défendre (ZAD)

Interrogé sur les appels à la démission lancés notamment par le front de gauche, "Camba" a estimé que "c'est la mode ! C'est une manière d'afficher leur hostilité vis-à-vis des socialistes. Cela n'a pas lieu d'être. A ce stade, on ne peut pas dire que Cazeneuve ait commis une faute qui conduirait à sa démission. Il n'a pas couché, pas dissimulé. Bien sûr que nous le soutenons."

>> L'intégralité de l'entretien en vidéo :



Cambadélis : certains manifestants "font du...par Europe1fr