Calais : "ils avaient un plan pour attaquer le port"

  • A
  • A
Calais : "ils avaient un plan pour attaquer le port"
Natacha Bouchart, la maire de Calais. @ FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Partagez sur :

La maire de Calais dénonce les débordements dans sa ville, intervenus lors d'une manifestation de soutien aux migrants samedi. 

"Tout cela aurait pu être évité". Natacha Bouchart, la maire (LR) de Calais, ne décolère pas. Lors d'une conférence de presse dimanche, elle a dénoncé les débordements dans sa ville, intervenus la veille lors d'une manifestation de soutien aux migrants. Une cinquantaine de migrants avaient réussi à monter illégalement à bord d' un ferry dans le port de Calais, après avoir forcé un barrage de CRS. Ils ont finalement été évacués dans la soirée mais pour Natacha Bouchart, c'est le signe du laxisme de l'Etat.

"Vous imaginez s'il y avait eu des bombes". "Mon sentiment, c'est un sentiment d'insupportabilité. C'est une opération montée. Ils avaient déjà leur plan en tête pour aller attaquer le port. Ca ne s'est pas fait pas hasard. Il n'y a que des innoncents pour le croire"; regrette l'élue. Et d'enchaîner : "ni les ministres, ni les services de l'Etat ne se rendent compte des conséquences de leurs décisions (et de leur inaction). Attaquer un port, ce n'est pas anodin. C'est un lieu dangereux. Vous imaginez, mais vous imaginez, s'il y avait eu un ou deux mecs avec des bombes. C'est de l’inconscience. Pourquoi instaure-t-on l'état d'urgence partout en France sauf à Calais ?"

Natacha Bouchart sera reçue par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et son homologue de la Justice Christiane Taubira le 3 février.