Cahuzac : "si je m’étais présenté…"

  • A
  • A
Cahuzac : "si je m’étais présenté…"
Jérôme Cahuzac passe le plus clair de son temps à Paris, mais garde un oeil sur son fief de Villeneuve-sur-Lot.@ MaxPPP
Partagez sur :

CONFIDENCES - L’ex-ministre garde un œil sur Villeneuve-sur-Lot mais se tient loin du tumulte de la partielle.

"Si je m’étais présenté…" L’ombre de Jérôme Cahuzac a pesé et pèse encore sur la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot, qui verra s’affronter dimanche au second tour les candidats UMP et FN. L’ancien ministre du Budget, qui a provoqué le scrutin en ne récupérant pas son siège de député après sa démission, a bien évidemment scruté de près les événements qui ont secoué son fief, selon un de ses amis interrogé par Europe 1. "Je ne suis pas surpris du résultat. Si je m’étais présenté, je pense que j’aurais fait mieux. La gauche serait peut-être au second tour", juge l’ancien maire de Villeneuve-sur-Lot selon ce proche.

Pas de regret. Pour autant, Jérôme Cahuzac ne regrette pas sa décision de ne pas se présenter. Il dit avoir eu trop de pression, avoir même reçu des menaces, parfois venues du plus haut sommet de l’Etat. Mais ce qui l’a vraiment poussé à renoncer, dit-il, c’est sa famille, qui lui a demandé de ne pas y aller. Quant aux municipales, qui auront lieu au printemps 2014, l’ancien maire de Villeneuve-sur-Lot assure n’avoir rien décidé. Beaucoup le poussent pourtant à se présenter, assure-t-il. Mais lui réfléchit, conscient qu’il pourrait être frappé d’inéligibilité dans l’intervalle. En outre, il n’a plus remis les pieds dans sa ville depuis des semaines.

Au jour le jour à Paris. L’ancien ministre du Budget passe en effet le plus clair de son temps à Paris. Selon ses amis, il vit au jour le jour, il tente de reprendre pied. "L’autre jour, j’ai réglé ma facture de gaz, ça m’a pris la journée", a-t-il confié à un proche. Jérôme Cahuzac occupe ses journées comme il peut, fait du sport, sort pour se changer les idées, le tout en essayant de ne pas trop regarder ou écouter ce qu’on écrit ou dit de lui. L’ancien député du Lot-et-Garonne continue de penser qu’il est un bouc émissaire, qu’on lui fait payer très cher l’erreur d’une autre vie qui n’a rien à voir avec son activité ministérielle. Ce qui le blesse le plus, répète-t-il, c'est qu'on puisse le comparer à Bernard Tapie. Et ce qui le maintient à flot, dit-il, c’est sa famille, et notamment sa compagne et sa mère.

Un livre en 2014. C’est d’ailleurs pour ses intimes que l’ancien ministre s’est lancé dans la rédaction d’un livre, pour écrire sa part de vérité. L’ouvrage ne devrait pas sortir avant le début de l’année 2014. Car pour l’heure, Jérôme Cahuzac a du mal à écrire, et c’est l’un de ses collaborateurs qui a entamé la rédaction.

A-t-il pris conscience ? Mercredi, Jérôme Cahuzac fêtait ses 61 ans, et les coups de fil ont été plus rares quel les années précédentes. Et parmi ses amis, certains pensent qu’il n’a pas encore pris conscience de l’ampleur de la déflagration. L’un en conclut que c’est peut-être ça qui le sauve. Mais l’ancien ministre semble ignorer qu’à Villeneuve, dans les cours d’école, on ne dit plus "tu es un menteur" ou "un voleur", mais "tu es un Cahuzac".

>>> VIDEO - Europe 1 Soir sera en direct de Villeneuve-sur-Lot jeudi 20 juin à partir de 18h jusqu'à 20h.