"C'était quand même une maxi connerie"

  • A
  • A
"C'était quand même une maxi connerie"
@ MAXPPP et REUTERS
Partagez sur :

Entre l'affaire Woerth et un remaniement en vue, florilège des petites phrases de la semaine.

Le sélectionneur - "Je le dis sous le contrôle de David Douillet : moi j'adore le sport ! Ben oui, et depuis que je suis secrétaire d'Etat aux Sports, je m'intéresse beaucoup à tout ça". De Nicolas Sarkozy, taclant Rama Yade, après avoir annoncé un remaniement en octobre.

L'attaquant - "En ayant osé rembourser Liliane Bettencourt de 30 millions d'euros grâce au bouclier fiscal, l'administration fiscale dirigée à l'époque par M. Woerth nous donne 30 millions de raisons d'exiger aujourd'hui sa démission". D'Olivier Besancenot (NPA)

Le meneur - "Moi, je connais Christian Blanc depuis longtemps et ce n'est quand même pas la première connerie qu'il vient de faire", et là "c'était quand même une maxi connerie". D'Alain Minc à propos des cigares payés avec les deniers publics du secrétaire d'Etat Christian Blanc.

Le remplaçant - "En gros, c'est comme s'il nous invitait à manger mais on a le droit de choisir les miettes". Du secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly, ironisant sur la concertation proposée par le Premier ministre François Fillon en vue de la réforme des retraites.

Le tireur de coup franc- "Le système Sarkozy est aujourd'hui corrompu". C'est un pouvoir qui profite d'une totale impunité" et "c'est un pouvoir qui est corrompu". De Ségolène Royal sur l'affaire Woerth, qui s'est attirée les foudres de l'UMP.

Banc de touche - "Aujourd'hui, il est temps pour moi de raccrocher mes bretelles". De Larry King, l'une des figures de la chaîne d'information américaine CNN, pour laquelle il menait depuis 25 ans des entretiens avec des personnalités, annonçant qu'il mettait un terme à son émission à l'automne.

Carton rouge - "Direct audition Escalettes et Domenech : j'ai pris un carton rouge... fin des twitts!". Du député UMP, Lionel Tardy, qui a reçu mercredi un "carton rouge" de ses pairs pour avoir donné sur Twitter des extraits de l'audition de Raymond Domenech et Jean-Pierre Escalettes.