Budget Sécu : les "frondeurs" PS vont majoritairement s'abstenir

  • A
  • A
Budget Sécu : les "frondeurs" PS vont majoritairement s'abstenir
"Nous ne voterons pas ce texte", a confirmé l'un des frondeurs, l'aubryste Christian Paul.@ MAXPPP
Partagez sur :

RAPPORT DE FORCES - Une partie des députés socialistes vont s'abstenir de voter le "PLFRSS". Certains vont même voter contre.

Les députés socialistes "frondeurs" vont majoritairement s'abstenir mardi lors du vote sur le budget rectificatif de la Sécu, certains s'apprêtant néanmoins à voter contre, a-t-on appris auprès de plusieurs d'entre eux. Cette décision sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale rectificative (PLFSSR) pour 2014, qui contient notamment des allègements de cotisations patronales et le gel de certaines pensions de retraite, a été prise collectivement avant la réunion de l'ensemble du groupe socialiste à l'Assemblée.

"Nous ne voterons pas ce texte". Le Premier ministre, Manuel Valls, qui a appelé à plusieurs reprises ces députés récalcitrants à la loyauté et à la responsabilité, comme d'autres ténors socialistes, doit participer à cette réunion de groupe. "Nous ne voterons pas ce texte", a confirmé  l'un des 41 députés PS à s'être déjà abstenus, fin avril, sur le programme de 50 milliards d'euros d'économies, l'aubryste Christian Paul. Cela se traduira dans l'hémicycle mardi après-midi par une "abstention majoritaire avec des contre" chez ces "frondeurs", a précisé Laurent Baumel, l'un des animateurs de la Gauche populaire.

"La gauche a toujours contesté cette ligne". Ils devraient être autour d'une quarantaine à ne pas voter pour le PLFSSR, sauf si l'intervention de Manuel Valls devant le groupe socialiste conduisait certains à changer d'avis, a estimé l'un des participants. "Nous assumons pleinement et collectivement le fait de ne pas accepter cette ligne de dérive de l'exécutif, qui épouse la thèse patronale de l'allègement du coût du travail, payé par les retraités", a expliqué Pouria Amirshahi, de l'aile gauche du PS. "La gauche", a-t-il observé, "a toujours contesté cette ligne quand elle était mise en oeuvre par les gouvernements précédents".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

L'INFO POL - Frondeurs et syndicats, même combat

POINT CONSTIT' - Le "vote bloqué", l'arme de Valls pour ranger les frondeurs

EAU DANS LEUR VIN - Les "frondeurs" voteront le budget de l'Etat, pas de la Sécu

DOCUMENT - Bruno Le Roux appelle les socialistes frondeurs au rassemblement

INFO POL - Face aux "frondeurs", le double jeu de l'exécutif