Budget : Marine Le Pen dénonce "une préférence étrangère"

  • A
  • A
Budget : Marine Le Pen dénonce "une préférence étrangère"
@ Europe 1
Partagez sur :

Pour la présidente du Front national, la réduction des aides personnalisées au logement (APL) est "un véritable scandale".

INTERVIEW

Le gouvernement a présenté mercredi son projet de loi de finances pour 2016. Un budget attaqué par Marine Le Pen, jeudi, au micro de Thomas Sotto sur Europe 1. La présidente du Front national a notamment dénoncé la réduction des aides personnalisées au logement (APL). "Ce budget est juste déplorable. Il marque clairement une préférence étrangère, puisqu'on assiste quand même à un véritable scandale : l'APL est réduite de 225 millions pour financer l'accueil des migrants", a déclaré Marine Le Pen.

"On baisse l'aide au logement des plus modestes pour pouvoir financer l'accueil des migrants. Je suis en désaccord total avec cela", a poursuivi Marine Le Pen. "Les nôtres d'abord, nos pauvres, nos modestes, nos étudiants, nos personnes âgées d'abord !" a-t-elle lancé. "Je n'entends pas qu'un euro soit soustrait à l'aide sociale aux plus modestes des Français pour pouvoir financer l'accueil des migrants".

Des fonds pour les réfugiés... et pour l'hébergement d'urgence. Le 16 septembre, Manuel Valls a annoncé que le gouvernement allait débloquer 279 millions d'euros supplémentaires pour l'accueil des réfugiés d'ici à la fin 2016. Le Premier ministre a toutefois indiqué au même moment qu'une enveloppe de 250 millions d'euros serait débloquée pour l'hébergement d'urgence sur les douze mois à venir, afin de ne "pas dégrader la situation de celles et ceux de nos concitoyens qui ont besoin d'être aidés".