Budget 2014 : l'Elysée à l'heure du doute

  • A
  • A
Budget 2014 : l'Elysée à l'heure du doute
@ REUTERS
Partagez sur :

Autour du président, certains regrettent un budget trop défavorable aux ménages.  

L'ACTU. Les députés débutent mardi l'examen de la loi de finances 2014. Un budget jugé trop défavorable aux ménages par beaucoup dans la majorité. Les élus socialistes, confrontés à la colère des citoyens dans leurs circonscriptions, entendent présenter un maximum d'amendements pour teinter de rose ce budget 2014. Mais Matignon a déjà prévenu, la marge de manoeuvre des députés sera strictement encadrée.

Un début d'autocritique. Pourtant, à l'heure de présenter sa copie, certains, au plus haut niveau de l'Etat, reconnaissent que ce budget 2014 est loin d'être parfait.

"On a tapé trop fort sur la fiscalité". "On a tapé trop fort" sous la pression de Bruxelles, reconnaît aujourd'hui un proche du président qui confirme que le débat sur le ras-le-bol fiscal a divisé au sein même des conseillers de François Hollande. Un ministre important du gouvernement dresse le même constat : "ce niveau d'imposition record démobilise notre électorat et fait mécaniquement prospérer le vote Front National", estime t-il, interrogé par Europe 1.

Le crédit d'impôt compétitivité, un loupé. Les entreprises vont payer beaucoup moins d'impôts grâce au Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE), voté fin 2012. "On leur a lâché 10 milliards d'euros, ce qui était un peu excessif", estime aujourd'hui un conseiller du président. "Du coup, on leur reprend 2,5 milliards en augmentant l'impôt sur les sociétés qui est déjà l'un des plus élevés d'Europe", fait remarquer ce même proche de François Hollande. Un signal très négatif envoyé aux investisseurs étrangers.

>>> A lire aussi : Ces entreprises ont des envies d'Angleterre