Bruno Le Roux veut recentrer les policiers "sur leur coeur de métier"

  • A
  • A
Bruno Le Roux veut recentrer les policiers "sur leur coeur de métier"
Le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, veut recentrer le travail des policiers "sur leur coeur de métier" @ LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :

Bruno Le Roux a dévoilé quelques-unes des réponses du gouvernement pour répondre au malaise des forces de l'ordre.

Recentrer le travail des policiers "sur leur coeur de métier" : tel est l'un des objectifs du gouvernement décidé après la mise en oeuvre de la concertation police/gendarmerie pour éteindre la grogne des derniers mois, a annoncé lundi le ministre de l'Intérieur.

La fin des gardes statiques au centre des crispations. Bruno Le Roux a dévoilé sur RTL quelques-unes des réponses du gouvernement qui seront détaillées lundi matin par le président François Hollande lors d'un déplacement dans l'Eure-et-Loir, comme la fin des gardes statiques devant certains bâtiments ou l'utilisation de nouvelles technologies. Cette concertation avait été organisée après le mouvement de colère inédit des policiers survenu cet automne, après la violente agression de policiers à Viry-Châtillon, dans l'Essonne. Les policiers "ont bien souvent le sentiment de faire des tâches qui ne relèvent pas du coeur de métier", a constaté Bruno Le Roux.

Soulager les policiers des tâches administratives. "Ça concerne plusieurs milliers d'équivalents temps plein aujourd'hui, ramené à une année", a détaillé encore le ministre de l'Intérieur au micro de RTL. Pour soulager les fonctionnaires des tâches administratives, Bruno Le Roux souhaite en outre que "les nouvelles technologies fassent irruption dans le travail des policiers" et sur le modèle du dispositif NeoGend dans la gendarmerie nationale, prévoit la commande de 50.000 tablettes.

 Il souhaite, en outre, qu'à l'avenir, les policiers puissent être totalement déchargés de la délivrance des procurations pour les différents scrutins électoraux.