Bruno Le Roux : ne pas voter la confiance "serait une faute"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale estime que les députés PS voteront la confiance "de façon très majoritaire, voire quasi-unanime".

Un rappel à l'ordre. A quelques heures du discours de politique générale que Manuel Valls va prononcer à l'Assemblée nationale, Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale a appelé les députés PS, dont certains sont tentés par la fronde, à voter la confiance au nouveau Premier ministre. "Ne pas soutenir le gouvernement qui va prendre en compte le message des électeurs et mener la politique de redressement et de justice sociale, ce serait une faute", a martelé Bruno Le Roux, au micro de Jean-Pierre Elkabbach mardi matin sur Europe 1.

"Je le dis à chacun des députés, ne pas voter la confiance, c'est penser qu'il y aurait d'autres choses de mieux à faire ailleurs", a poursuivi le patron des députés PS, qui a adressé un courrier à son groupe pour appeler au rassemblement, lundi. "Or, l'alternative on la connaît aujourd'hui. Elle est de l'autre côté de l'hémicycle. Elle est dans les 130 milliards d'économies qui sont proposés par l'UMP. Est-ce que c'est ce que veulent les députés socialistes ? Non."



Bruno Leroux: "Ne pas soutenir le gouvernement...par Europe1fr

Rassembler les troupes. Les députés de la majorité qui ne voteront pas la confiance seront-ils sanctionnés ? "Nous verrons bien après", a éludé Bruno Le Roux. "Il y a une réunion de groupe ce matin à 11 heures, où je vais essayer de faire en sorte que nous soyons tous unanimes. Le Premier ministre lui-même va y venir".

Le président du groupe socialiste se veut confiant quant au résultat du vote. "Le Premier ministre va dire cet après-midi dans son discours la façon dont il a entendu le message des Français et il y aura une confiance qui sera accordée de façon très majoritaire, voire quasi-unanime par le groupe socialiste", a encore assuré Bruno Le Roux. "C'est bien ce que les Français attendent, qu'il y ait une unité qui permette de mener une politique."

Et les Verts ? Quant aux 17 députés écologistes, Bruno Le Roux fait de leur décision le fondement de leur participation à la majorité. "Ceux qui votent pour sont dans la majorité, ceux qui ne votent pas pour ne le sont pas, il n'y a pas plus simple que cela", a-t-il tranché, indiquant vouloir "bien entendu continuer à travailler avec les Verts à l'Assemblée nationale".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

DOCUMENT - La lettre de Le Roux aux députés PS

ENJEUX - Ils attendent Manuel Valls au tournant

MEMENTO - Pour réussir son discours, Valls doit penser à…

ASSEMBLÉE - Valls aura-t-il une majorité pour gouverner ?