Brice Hortefeux ne siègera pas au Parlement européen

  • A
  • A
Brice Hortefeux ne siègera pas au Parlement européen
Partagez sur :

Le ministre du Travail a confié sur Europe 1 qu'il s'était présenté "pour aider", "pas pour exercer une fonction".

Brice Hortefeux ne laisse plus de place au doute. Il ne siègera pas au Parlement européen malgré son élection surprise dimanche dernier. "Si j'avais voulu exercer une responsabilité au Parlement européen, j'aurais été candidat tête de liste", a souligné Brice Hortefeux au micro d'Europe 1. Le ministre du Travail était en 3e position sur la liste UMP de la circonscription du Centre. "J'étais candidat à une place non éligible pour aider, accompagner, soutenir...pas pour exercer une fonction".

Principal hic, la règle édictée en janvier dernier par Nicolas Sarkozy. "Les candidats siègeront, c’est une règle", avait alors promis le président de la République. Ce dernier devrait changer son fusil d'épaule. "Il n’est pas question qu’il quitte le gouvernement", dit-on à l’Elysée. Mais l’affaire n'est pas prise à la légère : la communication a été verrouillée par Nicolas Sarkozy en personne. Au moment du remaniement, c’est lui qui demandera à Brice Hortefeux de rester au gouvernement. Le président avait fixé la règle. Il en assume l’exception.

Les ténors de la majorité sont tous sur la même longueur d'onde. "Je pense qu'on a besoin de Brice Hortefeux au gouvernement", a argumenté lundi Xavier Bertrand. "En période de crise, alors que Brice Hortefeux est l'interlocuteur privilégié des syndicats, je n'imagine pas qu'on se prive de ses services", a renchéri Frédéric Lefebvre, le porte-parole de l’UMP. Quitter le gouvernement en cas d'élection au Parlement européen n'était "pas une règle collective", a conclu Rachida Dati.