Le Parti socialiste a vivement réagi samedi soir à l'information du magazine allemand Der Spiegel selon laquelle Angela Merkel et ses homologues conservateurs italien, espagnol et britannique se sont entendus pour refuser de recevoir François Hollande

"Angela Merkel en fait trop !" a déclaré dans un communiqué l'un des secrétaires nationaux du PS, Jean-Christophe Cambadélis, tout en estimant qu'il est "peu probable" que le candidat socialiste demande à la rencontrer. "Ce boycott est à la fois peu amical, peu acceptable et peu rentable sur le plan électoral. Car l'hostilité de la chancellerie a peu de chance de trouver un écho positif chez nos compatriotes. Elle prend d'ailleurs un risque inconsidéré", écrit le responsable socialiste.