Boutin appelle au boycott de Benetton

  • A
  • A
Boutin appelle au boycott de Benetton
@ MAX PPP
Partagez sur :

"On ne peut pas rire avec les religions", estime la présidente du Parti chrétien démocrate.

La campagne de Benetton continue de faire des vagues. Christine Boutin, la présidente du Parti chrétien, interrogée sur Europe 1 jeudi matin, a même appelé au boycott de la marque. Elle s'est dite "très choquée" par la nouvelle campagne de la marque italienne qui mettaient en scène le pape. Et même si cette affiche a depuis été retirée.

Dans le cadre de sa campagne Unhate, la marque italienne Benetton, habituée à créer l’événement avec ses campagnes publicitaires, a lancé mardi une série de pub montrant des chefs d’Etat en train de s’embrasser. L'une d'entre elles a suscité l'indignation du Vatican. On y voit Benoît XVI embrassant l’imam du Caire Mohamed Ahmed al-Tayeb.

"Il faut boycotter Benetton"

"J'ai été choquée par l'ensemble des photos. Benetton est habitué à ça. Ils s'étaient un peu calmés, mais voilà que ça recommence". La marque est en effet abonnée aux polémiques. Il y a vingt ans déjà l'une de leur publicité montrant une nonne et un curé s’embrassant sur la bouche avait fait scandale. "Comme ils s'étaient un peu calmés, figurez-vous que je suis allée, la semaine dernière, acheter deux robes à Benetton", a raconté Christine Boutin.

"Aujourd'hui, je le dis sérieusement : il faut boycotter Benetton", a-t-elle déclaré :


"Ce sont les peuples qu'on ridiculise"

Après le tollé suscité par sa nouvelle campagne, Benetton avait pourtant accepté de retirer l'affiche mettant en scène le pape Benoit XVI avec un imam. Mais pour Christine Boutin, le mal est fait. Elle déplore "le coup de pub" réalisé par la marque et appelle les consommateurs à s'opposer à ce coup marketing.

"Est-ce que nous allons continuer à accepter ce genre de provocation ? Encore une fois, il n'y a pas que le Saint-Père et l'imam qui me choque. C'est l'ensemble. Parce que les personnalités choisies sont des chefs d'État, ce sont des responsables, ils représentent des peuples. Et donc ce sont les peuples qu'on ridiculise", a-t-elle commenté.

"On ne peut pas rire avec les religions"

La présidente du Parti chrétien démocrate a déploré l'effet contre-productif de cette publicité, censée prôner la tolérance et le respect, en référence au mot "Unhate" sur les affiches. "On est dans un monde très chahuté où chacun cherche ses repères, et je pense que cette campagne, qui prétend lutter contre la haine, ne fait que l'attiser", a estimé la présidente du Parti chrétien démocrate.

"Ce qui me choque, c'est que ce sont deux religions qui sont exposées, non pas dans une posture d'amitié, mais d'amour. On ne peut pas rire avec les religions. Il s'agit du respect de l'autre dans sa croyance profonde", a-t-elle poursuivi.