Bosser pour Ayrault, ça rapportait combien ?

  • A
  • A
Bosser pour Ayrault, ça rapportait combien ?
@ REUTERS
Partagez sur :

LE CHIFFRE - 449 collaborateurs se sont répartis entre eux 12 millions d'euros de primes en 2013. Mais Matignon a ses explications.

L’INFO. Au 1er aout 2013, les cabinets du gouvernement Ayrault comptaient 565 membres. Et parmi eux, 449  se sont répartis entre eux la bagatelle de 12 millions d'euros de primes, révèle lundi matin Le Figaro en se basant sur les 100 pages de tableaux du dernier "jaune budgétaire" annexé au projet de loi de finances 2014 sur les "personnels affectés dans les cabinets ministériels". Les ministres les plus généreux ont distribué plus de 3.500 euros mensuels par collaborateur (soit 42.000 euros par an) de revenus bruts complémentaires. En plus de leur salaire, donc.

La palme revient à un petit ministère, la Décentralisation (celui d'Anne-Marie ­Escoffier, pourtant simple ministre déléguée non reconduite dans le gouvernement Valls, nldr), que les membres de cabinet étaient les mieux lotis. Viennent ensuite ceux d’Aurélie Filippetti à la Culture puis ceux de  Sylvia Pinel, au ministère de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme.

Le plus "radin", c'est Sapin. Jean-Marc Ayrault, lui, était moins généreux que la moyenne, avec "seulement" 2.700 euros par mois et par personne (soit 33.000 euros par an) pour ses collaborateurs. Mais le plus "radin" était Michel Sapin, avec une modeste prime de 670 euros brut mensuels pour les siens, quand il sévissait au ministère du Travail.

Et avant ? La mandature de Sarkozy, sur ce sujet, a été marquée du sceau de l’effort. De 31,9 millions euros en 2009, une année record, le montant global des dotations pour primes est redescendu à 28,4 millions en 2011, puis 25,8 en 2012. Des efforts à nuancer puisque sous le gouvernement Ayrault, les dotations "demeurent inférieures de 9% à la moyenne de la période précédente (2007/2012)".