Borloo veut "remettre à plat" l'écotaxe

  • A
  • A
Borloo veut "remettre à plat" l'écotaxe
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - L'ancien ministre de l'Ecologie l'a réclamée lundi matin. Cécile Duflot se gausse.

L’écotaxe, et surtout la fronde des agriculteurs bretons qui en est la conséquence, pollue les esprits du gouvernement, bien que cette mesure ait été votée par la droite. Ce que Cécile Duflot, actuelle ministre EELV du Logement, n’a pas manqué de rappeler à Jean-Louis Borloo, qui demande la "remise à plat" du texte sur Europe 1.

"Il faut remettre à plat l’écotaxe". Le patron de l’UDI, invité lundi matin d’Europe 1, a d’abord réagi à la violente manifestation des agriculteurs bretons, ce weekend, qui protestent contre l’écotaxe, imaginée lors du Grenelle de l’environnement qu’il avait lui-même orchestré en tant que ministre de l’Ecologie du gouvernement Fillon. "Cette Bretagne, qui est une forme de presqu’île de notre pays, vit un moment extrêmement difficile. A l’époque, cela avait fait l’unanimité chez les agriculteurs, le patronat, les syndicats et les régions. L’idée était de financer le fret ferroviaire, qui est dans un mauvais état, en taxant les grands transports de camions internationaux. Les conducteurs français sont taxés en Allemagne, mais l’inverse n’était pas vrai. Il s’est passé six ans, la crise est passée par là, on a pris 60 milliards de taxes en plus et les modalités qui sont prévues sont incompréhensibles". Et de conclure : "il faut en rediscuter car cela pose un vrai problème. Il faut la remettre à plat."



Borloo : "L'écotaxe, une bonne idée dévoyée"par Europe1fr

Duflot se moque. Cette conclusion de Jean-Louis Borloo a fait sortir de ses gonds Cécile Duflot. L’ancienne patronne d’Europe Ecologie - les Verts a rebondi en direct après un tweet du compte officiel d’Europe 1, ainsi que sur un court message d’un journaliste du site du Monde :

Interrogé en fin d’entretien par Thomas Sotto sur cette réplique de la ministre, le patron de l’UDI a semblé quelque peu gêné : "madame Duflot essaye de sortir de cette situation… Les écologistes sont les seuls à ne pas l’avoir voté à l’époque car ils ne la trouvaient pas assez dure et pas assez sévère. Une idée mise en place à un certain moment peut se révéler inadaptée à un autre moment".

Souviens-toi hier… Dimanche pourtant, la ministre du Logement, "historiquement" une des plus actives du gouvernement sur le réseau social Twitter, avait expliqué pourquoi elle ne gazouillait plus.