"Borloo est un zozo"

  • A
  • A
"Borloo est un zozo"
@ REUTERS
Partagez sur :

Selon le JDD, le Premier ministre n'a pas apprécié la gestion de son ministre durant la grève.

"Borloo est un zozo. Il m’a fait passer pour un con !", aurait lâché François Fillon, selon Le Journal du Dimanche.

Le Premier ministre n'aurait pas apprécié le silence de Jean-Louis Borloo durant la crise du carburant, le week-end dernier. François Fillon juge aussi que son ministre de l'Ecologie ne lui a pas fait remonter suffisamment d'informations sur le manque d'essence. "Il estime (...) qu'il s'est ridiculisé en allant déclarer, dimanche soir, sur TF1, qu'il n'y avait pas de pénurie d'essence", explique le JDD.

L'aura du challenger Borloo grandit

Cette petite phrase intervient dans un contexte de tension alors que le remaniement, voulu par Nicolas Sarkozy, se fait de plus en plus proche. Officiellement, Nicolas Sarkozy "n'a pas fait son choix", comme l'a expliqué Claude Guéant, la semaine dernière. Mais en vantant dans l'hebdomadaire Valeurs actuelles les qualités de François Fillon -"fidèle", "populaire" et qui entretient "une très bonne relation avec le Parlement"- en même temps que celles de Jean-Louis Borloo, le secrétaire général de l'Elysée a accrédité l'idée que ce dernier tenait la corde pour Matignon.

Le ministre de l'Ecologie a "reçu des assurances" de Nicolas Sarkozy, a même assuré Dominique de Villepin, le 14 octobre, se disant "informé". "C'est fait. Il a empoché la mise", a renchéri une source gouvernementale, et ce malgré "l'inquiétude de beaucoup de parlementaires" quant à sa capacité à assumer la tâche.

La cote d'amour de Fillon pâlit

S'il dément publiquement être candidat, Jean-Louis Borloo répète à l'envi qu'il a fait "le tour de la question" à l'Ecologie. Il échafauderait d'ailleurs la composition de son cabinet, selon des sources concordantes.

Dans les derniers sondages, la cote de popularité de François Fillon fléchit pour se rapprocher de celle de Nicolas Sarkozy, renforçant l'hypothèse de son prochain remplacement par Jean-Louis Borloo. Le Premier ministre réunit plus que 47 % d’opinions favorables, selon le baromètre Ifop-JDD.