"Bordel" : Macron "assume sur le fond" mais regrette l'utilisation d'un "mot familier"

  • A
  • A
Partagez sur :

Selon des proches du chef de l'État, Emmanuel Macron "assume sur le fond" ses propos tenus mercredi en Corrèze et qui ont déclenché la polémique.

Emmanuel Macron "assume sur le fond" ses propos tenus mercredi en Corrèze tout en reconnaissant qu'il n'aurait pas utilisé le mot "bordel", un "mot familier", dans le cadre d'un discours officiel, a-t-on appris jeudi auprès de proches du président de la République.

Il "ne retire rien sur le fond". Le chef de l'État "ne retire rien sur le fond" de ses déclarations faites lors d'une visite à Egletons, a indiqué l'Elysée, mais il "n'emploierait pas, dans un cadre officiel, le mot bordel, qu'il a utilisé dans une discussion officieuse", a précisé un autre proche. Lors d'une visite à Égletons, Emmanuel Macron avait reproché à certains de "foutre le bordel" au lieu de chercher du travail, au moment où des salariés de GM&S manifestaient.