Bond de popularité pour Valls, Fillon et Sarkozy progressent

  • A
  • A
Bond de popularité pour Valls, Fillon et Sarkozy progressent
Manuel Valls remonte tandis que François Hollande s'enfonce.@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

Manuel Valls redevient la personnalité de gauche préférée des Français tandis que les candidats à la primaire Les Républicains gagnent en popularité, selon une enquête Ifop.

Manuel Valls gagne dix points dans le baromètre Ifop-Fiducial de novembre à 50% d'opinions favorables. Il redevient la personnalité de gauche préférée des Français devant Emmanuel Macron et Martine Aubry, tandis que François Hollande descend dans les profondeurs du classement avec un recul de cinq points (21%).

A droite, Alain Juppé reste en tête à moins de deux semaines de la primaire (61%=). Mais François Fillon, qui remonte juste derrière le maire de Bordeaux avec 54% (+6), Bruno Le Maire (49%, +5) et Nicolas Sarkozy (35%, +6) progressent significativement, notamment chez les sympathisants Les Républicains, fait apparaître cette enquête publiée par Paris Match et Sud Radio.

Attaqué par Sarkozy, Bayrou décroche. Le Premier ministre, qui s'est récemment démarqué de François Hollande après la publication du livre polémique "Un président ne devrait pas dire ça", devance le chef de l'Etat dans toutes les familles politiques et notamment chez les sympathisants socialistes (55% contre 43%). Il gagne 12 points au PS, 14 points au Front de gauche, neuf points chez les écologistes. En duel avec le président sortant, Manuel Valls s'impose avec 62% contre 24%.

Dans l'opposition, Alain Juppé bénéficie du soutien de 82% des sympathisants de LR et de 73% des centristes de l'UDI. François Fillon est plébiscité à 77% dans la première catégorie et 71% dans la seconde. Bruno Le Maire recueille 70% chez LR, 64% à l'UDI. Le soutien est de 73% pour Nicolas Sarkozy chez les Républicains, de seulement 30% à l'UDI. Le président du MoDem François Bayrou, pilonné par Nicolas Sarkozy dans la campagne pour la primaire pour son alliance "ambiguë" avec Alain Juppé, perd six points à 51% et rétrograde à la quatrième place du classement des personnalités.

Enquête réalisée par téléphone du 4 au 5 novembre auprès d'un échantillon de 1.005 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.