Blocage des loyers : bonne ou mauvaise idée ?

  • A
  • A
Blocage des loyers : bonne ou mauvaise idée ?
Apparu juge "stupide" la proposition PS d'un blocage des loyers@ Reuters
Partagez sur :

DECRYPTAGE - Europe1.fr fait le point sur cette mesure souhaitée par le PS et décriée par l’UMP.

Le plat est réchauffé. A cinq mois de la présidentielle, la polémique autour du plafonnement des loyers connaît un regain de popularité chez les politiques. Mardi, Benoist Apparu a ainsi estimé que la proposition des socialistes de bloquer les loyers dans les zones tendues était tout bonnement "stupide". "Ce n'est pas réaliste, parce que ça produira l'effet exactement inverse à celui souhaité", a-t-il martelé sur Radio Classique. Bloquer les loyers est-ce donc "stupide" comme le croit le secrétaire d’Etat au Logement ? Ou est-ce, au contraire, une solution envisageable dans un contexte de crise, comme le pense le PS ? Avantages, inconvénients : Europe1.fr fait, ici, le tour de la question.

Bloquer les loyers est-ce possible ?  - "Encadrer les loyers, c’est réalisable dès lors que l’on a l’outil législatif approprié. Une loi suffit donc pour plafonner les loyers", explique à Europe1.fr David Rodrigues, juriste à l'association Consommation logement et cadre de vie (CLCV). En 1948, par exemple, après la Seconde Guerre mondiale, la loi portant sur les rapports entre bailleurs et locataires organisait le blocage de certains loyers, à l’exception des logements neufs ou complètement rénovés.

RIFIFI AUTOUR D'UNE PROPOSITION

Ce que proposent les partis - Côté PS, Michel Sapin a proposé lundi de "bloquer" les loyers dans "les zones de France" où le marché locatif "est extrêmement tendu", soulignant que ce n'était "pas le cas partout"." En région parisienne en particulier, il y a eu de la spéculation immobilière absolument considérable, ça aboutit à des loyers incroyables, des chambres de bonne qui sont payées à des prix absolument insupportables, là il faut bloquer !", a estimé l'ancien ministre de l'Economie. Par ailleurs, si les termes de "blocage" ou "d'encadrement" sont absents de l'accord PS-EELV, la candidate écolo Eva Joly s’est, elle aussi, engagée en faveur d’un encadrement des loyers.

A l’UMP, la proposition est donc considérée comme "stupide". "Quand vous avez un propriétaire qui gagne comme rapport locatif 800 euros par mois et que vous lui dites "non ce n'est plus 800 euros, c'est 700 euros", est-ce que vous croyez vraiment qu'il va continuer à faire des travaux dans son logement ?", a feint de s’interroger Benoist Apparu. En outre, le propriétaire va dire "je vais vendre mon logement et investir mon argent ailleurs. La conséquence sera catastrophique", a-t-il prédit pour démontrer l’inefficacité de la mesure.

CE QUE DISENT LES ASSOCIATIONS 

Les avantagesdu plafonnement des loyers - "Bloquer les loyers, cela procure une bouffée d’oxygène immédiate pour les locataires dont le pouvoir d’achat n’a pas progressé autant que le marché immobilier", explique le juriste David Rodrigues qui parle d’asphyxie des Français dans certaines zones. Son association la CLCV plaide d’ailleurs pour "un gel temporaire" des loyers, qui, selon David Rodrigues, est efficace contre la crise actuelle du logement. Mais le dispositif doit être limité dans le temps et s’accompagner de mesures complémentaires.

Les inconvénients de la mesure - Sans limitation dans le temps du gel des loyers, la CLCV estime que la mesure pourrait générer des effets néfastes. Les propriétaires pourraient, par exemple, être tentés d’augmenter fortement, d’un seul coup, leurs loyers pour compenser le fait qu’ils ne pourront les augmenter pendant des années. Ils pourraient également essayer tout bonnement "de virer le locataire" pour débloquer le loyer.

Globalement opposées à cette mesure, les associations de propriétaires estiment, pour leur part, que le problème n’est pas le marché de l’immobilier mais "le pouvoir d’achat qui ne suit pas"