Bisbille au Medef à six mois des élections

  • A
  • A
Bisbille au Medef à six mois des élections
Partagez sur :

Le directeur général délégué de l’organisation a démissionné mardi, fustigeant "un manque de professionnalisme".

Jean-Charles Simon a quitté mardi ses fonctions de directeur général délégué du Medef. Il travaillait à la direction du syndicat patronal depuis novembre 2008, en binôme avec Hélène Molinari. Cette démission est le dernier signe du malaise qui traverse le Medef, à six mois de l’élection de son président.

"Ma décision de quitter le Medef est réfléchie, ce n'est pas un coup de tête, c'est l'aboutissement d'un processus long qui concerne le management, la prise de décision, le professionnalisme, l'organisation du Medef", a déclaré Jean-Charles Simon mercredi au magazine Challenges.

La présidente du Medef, Laurence Parisot, a "pris acte" de cette décision, accusant dans un communiqué Jean-Charles Simon d'avoir "mené tout seul, de bout en bout, un incident spectaculaire en réunion des directeurs mardi matin". Cette affaire confirme l'instabilité qui entoure le poste de directeur général depuis la victoire de Laurence Parisot : Jean-Charles Simon est le troisième démissionnaire depuis 2005, après Jacques Creyssel et Pierre-Henri Ricaud.

Cet incident est un nouveau revers pour la direction du Medef, après que la puissante Association nationale des industries alimentaires (Ania) a claqué la porte de l’organisation le 17 décembre, dénonçant des cotisations trop élevées par rapport aux prestations offertes par le Medef.

"Il y a beaucoup de gens qui ont du mal à travailler avec Laurence", a confié anonymement un haut responsable du Medef, avant d’ajouter : "Cette démission vient s'ajouter à une longue liste de déconvenues. Et ce responsable de conclure innocemment : "mais je ne sais pas si ça va déclencher une vraie campagne contre Laurence".

Pour l'instant, Laurence Parisot est quasiment seule en lice pour l’élection à la présidence du Medef, en concurrence avec un petit patron, Thibault Lanxade. Le scrutin doit avoir lieu en juin et juillet 2010. La dirigeante de l'institut de sondages Ifop est à la tête du Medef depuis 2005, elle était alors en compétition avec au candidat de l'Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM) Yvon Jacob.